Algérie : Petkovic favori par défaut ?

L'Algérie est à la recherche d'un nouveau sélectionneur pour prendre les rênes de son équipe nationale, et les rumeurs vont bon train. Parmi les noms évoqués pour succéder à Djamel Belmadi, celui de Vladimir Petkovic émerge ce lundi.

Après l'échec des pistes menant à Zinédine Zidane, Hervé Renard, Carlos Queiroz, ou encore Hugo Broos, c'est désormais celle conduisant à José Peseiro qui semble avoir pris du plomb dans l'aile. Toujours en discussions pour prolonger éventuellement avec le Nigeria, le technicien portugais ne semble pas pressé de donner sa réponse alors que la Fédération Algérienne de Football (FAF) souhaiterait nommer son nouvel homme fort à l'occasion de son bureau fédéral prévu mardi et mercredi. C'est ainsi que Vladimir Petkovic pourrait finalement se retrouver à la tête des Verts. Un accord entre le technicien de 60 ans et la FAF aurait même été conclu selon différentes sources. L'entraîneur suisse, connu pour son passage réussi à la tête de la Nati, pourrait apporter une nouvelle dynamique à l'équipe algérienne.

Petkovic, avec son expérience internationale, notamment à l'Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018, est reconnu pour sa capacité à fédérer les joueurs autour d'un projet de jeu ambitieux. Son approche tactique semble correspondre aux attentes de la FAF, qui aspire à redonner à l'équipe nationale son lustre d'antan. L'Algérie, après son échec à se qualifier pour la Coupe du monde 2022 au Qatar et cette nouvelle désillusion à la CAN 2023 (élimination au premier tour comme il y a deux ans), se trouve justement dans une phase de reconstruction.

Un 5e choix ?

Toutefois, cette potentielle nomination soulève aussi des questions. La principale concerne l'adaptation de Petkovic au football africain, réputé pour ses spécificités tactiques et son environnement parfois imprévisible. De plus, l'entraîneur helvète devra composer avec la pression des attentes élevées des supporters algériens, connus pour leur passion et leur exigence envers leur équipe nationale. En parallèle, le journal Compétition rappelle que Petkovic ne figurait qu'en 5e position sur la shortliste dressée par le comité mis sur pied par la FAF pour désigner le nouveau sélectionneur. Peseiro, Queiroz, Aliou Cissé et Broos le devançaient en effet. Le média se demande même si la rumeur Petkovic ne correspond pas qu'à une ultime tentative de la FAF pour mettre la pression sur Peseiro.

Le parcours de Petkovic prouve toutefois qu'il est capable de relever de grands défis et de mener ses équipes vers le succès. Reste à savoir si ces compétences pourront être transposées avec succès à l'équipe nationale algérienne. En somme, l'arrivée de l'ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux à la tête de l'équipe d'Algérie ferait office de pari qui pourrait marquer le début d'une nouvelle ère.

Algérie : Petkovic favori par défaut ?
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.