Amical : le Cameroun battu en Russie

Le troisième acte aura tourné en faveur de la Russie. Ce jeudi 12 octobre, le Cameroun s’est incliné une seconde fois depuis 1994, face à la Sbornaïa, sur la pelouse du VTB Arena de Moscou. Les Lions Indomptables ont payé leur inefficacité chronique devant le but, en s’inclinant logiquement devant le réalisme russe.

Les Lions Indomptables démarraient en 4-3-3 avec Onana sur le banc. Fabrice Ondoa lui étant préféré dans les buts. Les Russes partaient les premiers à l’abordage et obligeaient Ondoa à une première parade dès l’engagement. Symbole de la légère domination russe, le gardien camerounais déviait ensuite in extremis une frappe croisée d’Ivan Obliakov sur le poteau (8e).

Les Lions Indomptables rééquilibraient les débats, puis inversaient la tendance, sous l’impulsion de leur capitaine du soir Vincent Aboubakar. En effet, deux minutes après, l’avant-centre du Besiktas, positionné en pointe du trident offensif, butait sur Matvey Safonov (10e). Trois minutes plus tard, le buteur de 31 ans voyait sa nouvelle tentative contrée en corner par la défense russe, consécutivement à une belle passe en profondeur de l’ailier droit Bryan Mbeumo (13e). Les deux partenaires échangeaient ensuite les rôles : Aboubakar à la passe, et le pensionnaire de Brentford à la frappe. Toutefois, ce dernier manquait de précision et butait sur Safonov (20e).

La Russie donne une leçon de réalisme au Cameroun

Derrière, Ondoa se montrait vigilant sur une tentative de Sergey Pinyaev (33e), avant d’empêcher un but contre le cours du jeu, grâce à un arrêt réflexe sur une reprise de Daler Kuzyaev, consécutive à un centre venant de droite (36e). Seulement, la Sbornaïa montait d’un cran en fin de première période et se montrait plus réaliste que son adversaire. Conséquence, elle ouvrait le score par Fiodor Chalov, en deux temps, suite à un centre de Kuzyaev depuis la droite : Ondoa faisait barrage sur la première reprise de la tête mais ne pouvait strictement rien sur la repousse (1-0, 40e).

Au retour de la pause, la Russie passait tout proche du break à moult reprises. D’abord, la reprise de Pinyaev rebondissait sur la ligne de but après avoir heurté la transversale (50e). Puis son coéquipier se voyait refuser un but pour une position de hors-jeu (54e). Le Cameroun s’employait à revenir, mais péchait toujours dans la finition. En atteste ce nouveau raté de Mbeumo devant Safonov, alors qu’il avait battu au duel son garde du corps russe (59e). Alors que le match touchait à sa fin, l’ancien Troyen faisait encore montre de déchet, notamment sur une frappe dévissée, à la suite d’un contre en supériorité numérique (74e). Les dernières occasions dangereuses étaient à mettre au crédit des Russes, lesquels se voyaient de nouveau refuser un but pour un hors-jeu (82e).

Le Cameroun s’incline donc par la plus petite des marges et devra attendre pour prendre sa revanche. Il s’agit de la 2e défaite en 3 confrontations face à la nation russe, après le lourd revers 6-1 en Coupe du Monde 1994. Le seul résultat nul des deux équipes remontant en juin 2011 (0-0). Les Lions ont désormais le regard tourné vers la confrontation du 16 octobre prochain avec leurs homologues du Sénégal.

Amical : le Cameroun battu en Russie
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.