André Ayew et l’OM en 10 dates

Au club depuis ses 16 ans, André Ayew s'apprête à quitter l'OM en fin de saison. Retour en dix dates sur la carrière phocéenne du fils d'Abedi Pelé.


15 août 2007 : Son premier match, Valenciennes-OM

Le baptême du feu d'André Ayew ne restera pas dans les mémoires. Lors de la troisième journée de la saison 2007/2008, le natif de Seclin entre à la 91e minute, du déplacement perdant des Olympiens dans le Nord (1-2), en lieu et place de Modeste M'Bami. Après 9 matches lors de cette saison, il sera prêté deux années de suite à Lorient et Arles-Avignon avant de revenir en 2010-2011 au sein du club phocéen.

14 août 2010 : Valenciennes, toujours terre de première

Après avoir connu sa première entrée en jeu dans ce même Stade Nungesser, cette fois Ayew va y marquer son premier but en Ligue 1. A la 85e minute le Ghanéen va réduire l'écart entre les deux équipes, mais ne pourra éviter la défaite des Phocéens (3-2).

3 novembre 2010 : Premier but en Ligue des champions

Zilina, champêtre citée championne de Slovaquie en titre va connaître la plus grosse défaite à domicile jamais vu en Ligue des champions (0-7). Un match qui va permettre à André de trouver le chemin des filets pour la première fois dans la plus grande compétition européenne.

20 mars 2011 : But vainqueur face au Paris Saint-Germain

Pour tout joueur formé à l'OM, affronter le PSG a quelque chose de spécial. André Ayew est depuis longtemps un spécialiste des clasicos. Son premier fait d'arme a lieu ce 20 mars quand il marque le but vainqueur des Olympiens face à un PSG qui s'apprête à devenir dur à battre.

27 avril 2011 : Son premier triplé marseillais, face à Nice

Lors de cette saison, André Ayew devient de plus en plus important au sein de l'effectif marseillais. Lors de la 32e journée, face à Nice, le milieu de terrain va se transformer en renard des surfaces en marquant son premier triplé. A noter que le quatrième but sera l'oeuvre de son frère Jordan pour une victoire 4-2 des Marseillais. Deux mois plus tard, un nouveau triplé d'André permet à l'OM de gagner face à Lille (5-4) un deuxième trophée des Champions de suite.

27 novembre 2011 : La dernière victoire face au PSG

Cette 15e journée de la saison 2011-2012 reste à l'heure actuelle la dernière victoire marseillaise face aux Rouge et Bleu. Alors que le club de la capitale vient à peine d'être racheté par QSI, son premier clasico va tourner à l'humiliation. Bien lancés par un but de Rémy à la 8e minute, les Marseillais vont l'emporter 3-0 avec une réalisation d'Ayew à la 84e minute. Sûrement un des plus grands souvenirs de l'épopée marseillaise du numéro 10.

22 février 2012 : Un but décisif à la 90e minute face à l'Inter

Si l'OM cette même saison va jusqu'en quart de finale de la Ligue des champions il le doit autant au dos de Brandao lors du match retour qu'au talent d'Ayew au match aller. Alors que la rencontre semble se diriger vers un 0-0 frustrant, le Ghanéen va marquer un but capital pour l'emporter 1-0 au Vélodrome. Ce qui permet à Marseille de se qualifier lors du huitième retour malgré la défaite 2-1 face aux Nerrazuri.

23 septembre 2014 : Coup du foulard à Reims

En ce mois de septembre, l'Olympique de Marseille à la sauce Bielsa brille. Sur la pelouse du Stade de Reims le verdict est sans appel, victoire des Marseillais 5-0. André Ayew fait montre de tout son talent avec un but sur un coup du foulard pour tromper Johnny Placide.

13 février 2015 : Un retour en champion

Alors que ses larmes, lors de la finale de la CAN 2015 perdue face à la Côte d'Ivoire, font le tour des réseaux sociaux, Ayew est de retour cinq jours plus tard au Vélodrome face à Reims. Tout le monde pense que l'international ghanéen va être marqué par cette défaite cruelle et pourtant il est l'un des meilleurs marseillais ce soir-là. Il permet même à son club de mener 2-1 à la 69e minute. Seulement l'OM du match aller est bien loin et se fait égaliser à la 90e minute.

10 mai 2015 : Une dernière fois décisif ?

Dimanche, dans le cadre de la 36e journée de Ligue 1, l'OM jouait sa dernière carte pour accrocher peut-être la troisième place face à Monaco. Alors que les Olympiens buttent sur la défense de fer monégasque, c'est André Ayew qui égalise à onze minutes de la fin. Le but d'Alessandrini huit minutes plus tard conclut en beauté ces dix dernières minutes folles enclenchées par la réalisation du Black Star. Une victoire qui permet à Marseille de revenir à deux points de l'ASM. Alors qu'André s'apprête à jouer son dernier match au Vélodrome lors de l'ultime journée, il a peut-être marquer son dernier but à domicile. Un but à son image, décisif.

Avatar photo
Thomas Bartoli