Barça : l’avenir de Mikayil Faye enflamme la Catalogne !

La saison terminée, le prodige sénégalais Mikayil Faye (19 ans) anime la rubrique mercato du côté de son club, le Barça.

Performant pour sa grande première en équipe nationale le 22 mars dernier, avec un but splendide contre le Gabon (victoire 3-0), Mikayil Faye a longtemps attendu son heure avec le Barça. Lui qui s’est notamment entrainé à plusieurs reprises avec le groupe professionnel. Mais à l’arrivée, le défenseur central n’a jamais eu sa chance, se contentant seulement de trois apparitions sur le banc.

Le désormais ex-entraîneur Xavi avait longtemps aiguisé l’appétit du natif de Sedhiou via des déclarations élogieuses en conférence de presse. “Mika Faye est prêt, demain pourrait être son grand jour pour faire ses débuts, avait affirmé l’ancien milieu à la mi-avril avant le match face à Cadix. Je le vois prêt à faire partie de notre première équipe, c'est un talent intéressant et cela pourrait être son moment, oui.” Au final, il ne s’agissait que d’illusions.

Partir ou rester, Faye au centre d’un imbroglio

Selon le spécialiste Roger Torello, le gaucher serait déçu de cette situation. Par conséquent, il souhaiterait quitter le club, une saison après son arrivée en provenance du NK Kustosija. Une information à prendre avec des pincettes toutefois, le son de cloche étant complètement opposé chez un autre spécialiste, Santi Ovalle, qui assure que le principal intéressé ne serait pas prêt à abdiquer pour autant.

La tendance souhaiterait plutôt qu’il reste et dispute la pré-saison avec l’équipe première désormais emmenée par le nouveau coach Hansi Flick. Ce qui corrobore les informations du journaliste Matteo Moreno, lequel indique cependant que les choses pourraient changer en cas de grosse offre, même si la direction voudrait le garder. Bref, à moins d’un mois de l’ouverture du mercato estival, l’avenir de Faye, courtisé notamment par Arsenal, est plus que jamais dans le flou.

Barça : l’avenir de Mikayil Faye enflamme la Catalogne !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.