Bayer Leverkusen : Adli, Boniface… Ces 5 Africains sacrés champions d’Allemagne

En battant le Werder Brême (5-0) dimanche, le Bayer Leverkusen a remporté son premier titre de champion d’Allemagne à cinq journées de la fin, 120 ans après sa création. Dans le onze de départ, cinq internationaux africains ayant amplement contribué à la saison historique du club. Lequel se voit enfin débarrassé du surnom péjoratif de “Neverkusen” (qui n’a jamais gagné). Revue d’effectif du quintet africain entré dans la légende du Bayer 04.

Edmond Tapsoba

Avec 23 apparitions pour 18 titularisations et une passe décisive, le défenseur burkinabè (44 sélections, 1 but) est le central le plus utilisé dans le 3-4-2-1 de Xabi Alonso après l’Allemand Jonathan Tah. Il fait partie de la colonne vertébrale du Bayer. À l’image de sa saison XXL, sa quatrième intégrale avec le club allemand (arrivé en janvier 2020), le natif de Ouagadougou a été intraitable dimanche face aux attaquants adverses.

Amine Adli, Edmond Tapsoba, Bayer Leverkusen
© Iconsport

Odilon Kossounou

Impérial lui aussi dans le trio défensif noir et rouge (18 apparitions pour 17 titularisations et 1 but), le néo champion d’Afrique ivoirien (23 sélections) voit ses efforts couronnés de succès. Même s’il a vu son temps de jeu considérablement réduit après la CAN (laissé sur le banc à cinq reprises sur les huit derniers matches), il reste l’un des symboles de la solidité défensive leverkusenoise.

Odilon Kossounou Bayer Leverkusen
© Iconsport

Amine Adli

Remplaçant durant la première partie de saison (2 titularisations en 11 matches), l’ailier marocain (9 capes, 1 but) a pris de l’épaisseur après la CAN (4 titularisations). Et ce, grâce à sa polyvalence en attaque. Lui qui a été aligné à quatre postes différents depuis son retour de la sélection : avant-centre, second attaquant, ailier gauche et milieu offensif. Ce titre est celui de la résilience pour le natif de Béziers ayant perdu sa mère en janvier dernier. Il compte 2 buts et 5 assists.

Nathan Tella

Monté en puissance lui aussi depuis le début de l’année – en témoignent ses cinq titularisations contre aucune lors de la première moitié de saison –, le récent international nigérian (1 seule cape le 19 novembre dernier contre le Zimbabwe) a permis à son équipe de rester invaincu grâce à ses précieuses sorties de banc. Sa passe décisive pour le but de la victoire contre Hoffenheim (2-1) le 30 mars dernier, cinq minutes après son entrée en jeu en est la parfaite illustration. Son compteur affiche 5 réalisations et 2 assists.

Nathan Tella cleared to play vs Werder Bremen
© Iconsport

Victor Boniface

Buteur et passeur décisif dimanche, l’avant-centre nigérian (5 sélections, 1 but), débarqué l’été dernier en provenance de l’Union Saint-Gilloise, est LA gâchette du Bayer Leverkusen et le meilleur buteur avec la révélation allemande Florian Wirtz cette saison (11 buts). Avant sa blessure aux adducteurs l’ayant tenu éloigné depuis fin décembre jusqu’à fin mars, le natif d’Akure avait scoré 10 fois et distillé 8 assists en 16 rencontres. Si le trône de meilleur buteur du championnat est hors de portée (occupé par le Bavarois Harry Kane et ses 32 pions), celui de son équipe est encore accessible.

Victor Boniface, Bayer Leverkusen
© Iconsport
Bayer Leverkusen : Adli, Boniface… Ces 5 Africains sacrés champions d’Allemagne
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.