Président de la RS Berkane, Fouzi Lekjaa a récemment fait l’objet d’une plainte de la Fédération éthiopienne qui accuse le dirigeant d’avoir agressé l’arbitre éthiopien Bamlak Tessema à l’issue de la défaite de la RSB en finale retour de la Coupe de la Confédération contre le Zamalek en mai dernier (0-1, 3-5 tab).

Ce mardi, la Confédération africaine de football (CAF) a rendu son verdict dans cette affaire et l’instance a indiqué que celui qui est également président de la Fédération marocaine de football (FRMF) et 2e vice-président de la CAF ne sera pas sanctionné, faute de preuves suffisantes.

«Le commissaire du match, Gustavo Ndong Edu, a indiqué que certains joueurs et officiels de la RS Berkane ont agressé l’arbitre et d’autres officiels du match. Sur la base de témoignages et de rapports officiels, la commission de discipline a établi des ambiguïtés dans les rapports concernant l’incident et le coupable présumé. Par conséquent, la commission de Discipline a décidé qu’il n’y a pas assez de preuves solides et corroborées pour prouver la culpabilité de Fouzi Lekjaa», a expliqué la CAF.

En revanche, le défenseur de Berkane, Omar Namsaoui, a été sanctionné de 4 matchs de suspension pour «conduite violente envers les officiels lors de la cérémonie de remise des médailles». La RSB a également écopé de deux amendes de 30 000 dollars et 22 5000 dollars respectivement pour des «gestes agressifs de la part de certains officiels et joueurs envers les officiels de match» et pour «l’utilisation de fumigènes et de lasers».

La décision de la commission de discipline de la CAF