Burkina Faso-Kaboré : “Les Algériens n’ont pas été plus forts que nous”

Battu par l'Algérie en barrage retour de la Coupe du monde 2014, le Burkina Faso a vu ses rêves de phase finale de Mondial s'envoler. A l'issue de la partie, c'est l'amertume qui régnait dans les rangs des Etalons. A l'opposé, les Verts pouvaient jubiler.


Charles Kaboré (Burkina Faso) :Je suis déçu, car les Algériens n’ont rien démontré et n’ont pas été plus forts que nous. Maintenant, il faut relever la tête et travailler encore. On a une très belle équipe et une belle génération et il ne faut pas se limiter qu’à cela et garder notre sans froid et continuer à se battre. On ne va pas commencer à se plaindre inutilement.

Aristide Bancé (Burkina Faso) :Je pense que l’on a joué à 11 contre 12. Franchement, l’arbitre ne nous a pas fait de cadeau. Il a oublié de siffler des fautes. Mais le peuple Burkinabè doit être fier de son équipe, car elle s’est battue. Nous allons retourner dans nos clubs et travailler. Nous reviendrons en équipe nationale pour faire encore de belles choses ensemble. On va se ressaisir et se préparer pour la Coupe d’Afrique des nations de 2015.

Yacine Brahimi (Algérie) :Je ne peux pas vous décrire ce que je ressens. Vraiment, c’est un moment magique qu’on vit en ce moment. Je suis fier d’avoir participé à cet exploit. C’est un rêve qui se réalise pour moi, celui de participer à la qualification de mon pays pour une Coupe du Monde. C’est fait et du coup, je suis l’homme le plus heureux de la planète.

Nacer Khoualed (Algérie) :On a affronté une très bonne équipe du Burkina Faso qui nous a causé pas mal de problèmes. La pression exercée sur nous a été lourde à porter, mais heureusement, nous avons pu réaliser le rêve de tout un peuple. D’ailleurs, c’est l’essentiel. Nous sommes tous très heureux. C’est super surtout après avoir fait sortir le peuple algérien dans la rue pour fêter cette qualification. Maintenant, on pense au Brésil.

Avatar photo
Malick Bamba