En mars 2017, Ahmad était élu président de la Confédération africaine de football (CAF), mettant fin au règne d’Issa Hayatou après 29 ans au pouvoir. La prochaine élection au sommet de l’instance aura lieu l’an prochain, en 2021. Pour l’heure, le Malgache a démenti avoir déjà décidé de briguer sa propre succession, contrairement à ce qu’affirmaient certaines rumeurs ces dernières heures.

«Je lis depuis ce matin des articles de presse faisant état de ma candidature à un second mandat à la présidence de la CAF. Aujourd’hui, toute mon attention se porte sur la gestion de la crise du Covid-19. Lorsque j’aurai pris une décision je l’annoncerai moi-même», a clarifié le dirigeant sur Twitter. Il faudra donc faire preuve de patience avant de connaître la position du patron du football africain à ce sujet.