Le Président de la Confédération africaine de football (CAF), et vice-président de la FIFA, Issa Hayatou, est sorti de son silence pour réfuter les accusations de corruption portées à son encontre par le journal britannique Sunday Times. Dans son édition du 1er juin, le média pointe du doigt des associations de la CAF qui auraient trempé dans une vaste entreprise de corruption dans l’optique d’attribuer le Mondial 2022 au Qatar.

 Le communiqué officiel de la CAF