Malgré la gifle infligée par la Colombie (4-0) mardi à son équipe remaniée, le sélectionneur du Cameroun, Hugo Broos, refuse de s’alarmer avant la Coupe des Confédérations, mais il ne tolère pas le comportement de son attaquant Ndip Tambe, exclu pour un geste d’humeur.


Avec une équipe remaniée, le Cameroun a totalement pris l’eau face à la Colombie (4-0) mardi en match amical et raté sa dernière sortie avant la Coupe des Confédérations que les Lions Indomptables débuteront dimanche face au Chili. Pourtant, même s’il n’y a quasiment aucun motif de satisfaction à tirer de cette rencontre (à part peut-être la prestation encourageante d’Olivier Boumal), le sélectionneur des champions d’Afrique, Hugo Broos, refuse d’accabler ses joueurs.

« Je voulais donner la chance à d’autres joueurs du noyau. Face à une équipe comme la Colombie ça été pénible mais je ne peux rien reprocher à mes joueurs parce qu’ils ont fait ce qu’ils pouvaient« , a estimé le Belge en conférence de presse. « Malgré le fait qu’on ait perdu le match, j’ai vu de bonnes choses sur le terrain. Encore une fois, ç’a été un bon test pour moi : sur le plan tactique, ça m’a permis de voir les différentes options avant notre premier match de la Coupe des Confédérations, dimanche. »

Le technicien de 65 ans s’est tout de même montré moins compréhensif à l’égard d’un de ses joueurs, Ndip Tambe, exclu juste après la mi-temps pour un coup de coude. « La seule chose dont je ne suis pas satisfait c’est le carton rouge de Tambe. Ça a mis l’équipe en difficulté. C’est inadmissible ! Je ne peux pas accepter ça« , a pesté Broos. Déjà peu inspiré sur le terrain ces derniers temps et devancé par Vincent Aboubakar dans la hiérarchie alors qu’il lui avait chipé sa place de titulaire à la CAN, l’attaquant n’a pas arrangé son cas…