Cameroun : Eto’o prêt à chasser un deuxième équipementier ?

Un an après avoir mis fin à son contrat avec Le Coq Sportif, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) se préparerait selon certaines rumeurs à en faire de même avec l’actuel équipementier One All Sports.

L’équipementier One All Sports va-t-il être renvoyé à son tour ? C’est ce qu’annonce ce mercredi le média Ici Sport, relayé par la presse camerounaise. Selon cette source, la raison de cette rupture serait identique à celle soulevée par la Fécafoot pour mettre un terme, en août 2022, à son contrat avec Le Coq Sportif, qui a porté l’affaire devant les tribunaux. La marque spécialisée aurait en effet été épinglée par l’instance camerounaise pour non-respect des clauses du contrat.

L’année passée, le président de l’institution, Samuel Eto’o, avait listé les engagements pris par le sponsor spécialisé dans les sports mécaniques, notamment la Formule 1 en Asie. Selon l’ex-buteur des Lions Indomptables (118 capes, 56 buts), la marque également associée avec le Raja Casablanca s'était engagée à verser à la Fécafoot la somme de 1 milliard de FCFA annuel (plus de 1,5 million d’euros), pour un total de 3 milliards de FCFA (plus de 4,5 millions d’euros) à l’échéance de fin 2023.

Une fake news avec One All Sports ?

En parallèle, la marque n’aurait pas non plus fourni d’équipements d’une valeur d’un million d’euros (plus de 650 millions de FCFA) au bénéfice de la sélection, ni de bus VIP dès le début de cette année aux Lions Indomptables. À cela s’ajouterait plusieurs désaccords entre les deux parties, d’après les sources locales. Selon ces dernières, la fin du contrat sera actée en décembre, en même temps que l’officialisation d’un nouvel équipementier. La prudence reste toutefois de mise dans ce dossier car le journaliste Richard Naha, généralement bien informé, a publié un démenti dans la foulée en assurant que la marque et la Fécafoot “sont en parfaite collaboration” et que ces rumeurs sont juste le fruit d'”officines de désinformation“.

Cameroun : Eto’o prêt à chasser un deuxième équipementier ?
Prudence Ahanogbe