Cameroun : Eto’o répond à Geremi !

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a réagi aux accusations portées par le Syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc) et son président Gérémi Njitap.

Quelques semaines après la publication d’un communiqué accablant la Fécafoot et son président Samuel Eto’o de dérives autoritaires dans les vestiaires des Lions Indomptables durant la CAN 2023, l’instance a enfin réagi. Cette dernière a battu en brèche la version du syndicat qu’elle présente comme erronée, car occultant le pourquoi du comment. Ne démentant pas l’agression présumée subie par Gérémi Njitap, la Fécafoot explique en effet que celui-ci se serait rendu coupable d'une transgression alors qu’il n’était pas autorisé à pénétrer dans l’intimité du vestiaire lors du tournoi.

Eto’o dénonce “la manipulation de l'opinion”

“Ledit communiqué laisse croire que, sur instruction de Monsieur le Président de la Fédération Camerounaise de Football, Monsieur Gérémi Njitap, Président du Synafoc, aurait fait l'objet d'une agression de la part d'un employé de la Fédération alors qu'il était en possession d'une accréditation lui permettant d'accéder aux vestiaires de l'équipe nationale Fanion du Cameroun. Il est utile de rappeler que pendant la coupe d'Afrique des Nations, l'accès aux vestiaires est conditionné par la présentation d'un PASS remis aux équipes la veille de chaque rencontre. Cette mesure s'applique à tous sans exclusive et est exigée même aux Présidents des Associations Membres. Malheureusement, monsieur Njitap non détenteur du PASS a cru bon de transgresser ces dispositions et s'est heurté à la sécurité de la CAF. Lors du match Cameroun-Nigeria, il a récidivé en proférant les invectives à l'endroit de Monsieur le Président de la Fécafoot”, peut-on lire.

“La FECAFOOT déplore ce comportement irresponsable qui a fortement terni l'image du Cameroun et des Lions indomptables”, poursuit l’institution chère à Eto’o. Le quadruple Ballon d’Or africain dit ainsi constater “la manipulation de l'opinion sur la présentation des faits”. C’est pourquoi il a saisi la Confédération africaine de football “afin qu'elle en tire toutes les conséquences qui s'imposent”, comme signifié dans le communiqué. La suite au prochain épisode.

Cameroun : Eto’o répond à Geremi !
Prudence Ahanogbe