A nouveau auteur de 18 buts cette saison avec les Young Boys de Berne, Jean-Pierre Nsamé s’impose depuis deux ans comme l’un des buteurs africains les plus prolifiques en Europe. Pourtant, l’attaquant reste désespérément absent de la sélection camerounaise depuis son unique cape en 2017. Alors que le sélectionneur Antonio Conceiçao a mis en cause son manque de motivation, l’ancien joueur d’Angers a donné sa version dans un entretien accordé au site Goal.

«Cela fait un an que le Cameroun m’appelle, mais je ne peux pas y aller. La raison est simple : ma fille habite en France et est rentrée à l’école. Elle a aussi besoin de son papa pour l’aider dans cette nouvelle étape. J’ai alors discuté avec le coach pour lui expliquer le pourquoi de ma non-venue. Cette trêve, c’est le seul moment où je pouvais voir ma fille. Je leur ai dit : ‘je suis d’abord un père de famille avant d’être un joueur de foot. Je peux gagner tous les trophées du monde, mais si ma fille me déteste ou n’est pas heureuse, je n’ai rien gagné du tout.’», a mis en avant le natif de Douala.

En novembre dernier, Nsamé a pourtant changé d’avis et s’est dit prêt à rejoindre la tanière, sauf qu’il s’est blessé à quelques jours du rassemblement et les choses ont alors commencé à s’envenimer. «Salomon Olembé (le team manager de la sélection, ndlr) m’appelle et me demande de faire le déplacement pour pouvoir discuter avec le coach. Mais sincèrement, je ne vais pas prendre l’avion pour rester une ou deux heures avant de repartir. Surtout qu’il me fallait aussi faire un test covid et que je me soigne. Puis la situation a atteint son paroxysme lorsque le coach fait une déclaration en disant que je devais prendre position par rapport à la sélection et évoque les fois où il m’a convoqué et où je ne suis pas venu. À ce moment-là, je me dis, il cherche la merde. Un simple coup de fil aurait suffi à régler tout ça…», a regretté le buteur. Il reste un an aux deux parties pour tenter de recoller les morceaux avant la CAN 2021 que le Cameroun accueillera à domicile…