A l’issue de la session ordinaire du comité exécutif de la Fédération camerounaise de Football (Fécafoot), la sanction du capitaine des Lions Indomptables, Samuel Eto’o, est ramenée à 8 mois de suspension de l’équipe nationale, au lieu des quinze matches initialement prévus.


(de notre correspondant)

Le capitaine des Lions Indomptables et ses coéquipiers Enoh Eyong, Benoit Assou Ekotto, sanctionnés le 12 décembre par la Commission Fédérale d’Homologation et de Discipline de la Fécafoot, ont vu leur peine diminuée à l’issue de la session ordinaire du comité exécutif de la Fécafoot tenue le 6 janvier. Samuel Eto’o qui avait écopé de 15 matches de suspension voit sa sanction réduite à 8 mois. Ce qui correspond à 4 matches de suspension selon le calendrier des competitions internationales délivré par la Fécafoot.

Eyong Enoh, vice capitaine, qui avait écopé de deux matches de suspension, voit à son tour sa sanction convertie en deux mois de non activité au sein des Lions Indomptables. Ce qui correspond à un match de supension. Benoit Assou Ekotto, lui , voit son amende de 1 million FCFA à payer à la Fécafoot levée. Cette décison, qui est intervenue très tard dans la nuit, est le fruit de plusieurs pressions issues du milieu politique et sportif.

Des pressions qui portent leur fruit

A quelques heures de la tenue du comité exécutif de la Fécafoot, l’affaire des primes de Marrakech, n’était pas inscrite à l’ordre du jour. C’est à la dernière minute que cet important point a finalement a été inscrit peu avant les divers.

Une situation favorisée par de nombreuses pressions. Selon certaines sources, le Président Paul Biya himself aurait instruit au Premier Ministre de trouver une issue favorable à cette crise. Quelques semaines plus tôt, le Président de l’association des Footballeurs du Cameroun, David Mayebi, par ailleurs l’un des vice-présidents de la Fécafoot, avait pris parti pour Eto’o. Une prise de position qui, visiblement, lui a couté cher. « En application de l’article 45 alinéa 1 des Statuts de la FECAFOOT, Monsieur MAYEBI David, Vice-Président de la FECAFOOT, est révoqué provisoirement du Comité Exécutif et de l’Assemblée Générale de la FECAFOOT pour expressions outrageantes et allégations de faits portant atteinte à l’honneur et à la considération de la FECAFOOT« , peut- on lire sur le communiqué final dudit comité exécutif.

Pour rappel, Samuel Eto’o et Eyong Enoh avaient été sanctionnés par la commission d’homologation et de discipline de la Fécafoot, pour leur refus d’aller disputer le match amical le 15 novembre contre l’Algérie pour non paiement de la prime de présence. Ce qui avait entrainé la non-tenue du match. Benoit Assou Ekotto quant à lui avait été amendé pour son refus de répondre à la convocation en sélection nationale. Suite à ces sanctions, certains coéquipiers de Samuel Eto’o , dont Jean II Makoun et Benoit Angbwa, avaient signifié leur refus de répondre à l’appel de l’équipe nationale si la sanction n’était pas levée.