Cameroun : l’agent de Brys lâche ses vérités sur Eto’o

Ivo Chi, l’agent du sélectionneur de l’équipe du Cameroun, Marc Brys, s’est confié au sujet de Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot).

Convié à commenter la situation de Samuel Eto’o, le mal-aimé du football camerounais, Ivo Chi n’a pas blâmé l’ancien attaquant, en conflit ouvert le paysage footballistique camerounais, mais surtout avec le ministère des Sports à cause du staff des Lions Indomptables. Dans un entretien, l’agent camerounais a dédouané la star qu’il dit bien connaitre pour l’avoir soutenu à conquérir la présidence de la Fecafoot en décembre 2021.

“Les gens autour de lui sont terribles”

“Je l’ai aidé (Eto’o) dans le processus qui l’a amené à devenir président de la Fecafoot. J’avais l’intention de déposer ma candidature mais à ce moment-là, je pensais qu’il était la personne adéquate (…) Je n’ai pas de problème avec lui, du moins pas à ma connaissance (…) Sa gestion ? Il y a plusieurs situations qui selon moi n’ont pas été gérées comme il fallait. Samuel Eto’o est le président, je pense que les gens autour de lui sont terribles, beaucoup ne sont pas compétents. Ils ne devraient pas être là où ils sont”, a déclaré l’homme d’affaires dans des propos relayés par AllezLesLions, qui cite CFOOT.

Aucune animosité entre Brys et Eto’o, selon Ivo Chi

Alors qu’il défend actuellement les intérêts de Marc Brys, Ivo Chi a également réagi à l’échange houleux entre le Belge et Eto’o le 28 mai dernier, dans une vidéo devenue virale. Diplomate, il a nié toute animosité entre les deux hommes, malgré les différends qui les oppose : “Je n’étais pas là et je ne sais pas ce qui s’est passé réellement. Comme tout le monde, j’ai vu ce qui s’est passé à partir des vidéos qui ont été partagées par des gens de la fédération. Ils ont choisi des images qu’ils voulaient qu’on voie. Je n’étais pas sur place, je ne peux pas juger. Marc ne regrette pas (ses mots à l’encontre de Samuel Eto’o, ndlr). Il n’a rien fait de mal. Marc a dit ce qu’il avait à dire. Le président de la fédération a dit ce qu’il avait à dire. Ce sont deux hommes, ils ont eu une poignée de main, tout va bien.”

Pour rappel, au surlendemain de sa crise de colère, Eto’o avait publiquement présenté ses excuses au technicien flamand.

Cameroun : l’agent de Brys lâche ses vérités sur Eto’o
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.