Cameroun : qui est vraiment Martin Ndtoungou Mpilé, le sélectionneur intérimaire d’Eto’o

Samuel Eto'o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), ne veut plus travailler avec Marc Brys, le technicien belge que le ministère des sports avait nommé il y a deux mois, et l'a même mis à la porte au terme d'une scène surréaliste mardi. Dans la foulée, Martin Ndtoungou Mpilé a été nommé au poste de sélectionneur intérimaire, en compagnie de David Pagou qui sera son adjoint.

Martin Ndtoungou Mpilé (66 ans) n'était pas un footballeur de premier plan. Sa carrière s'est en effet limitée à quelques matchs de seconde division camerounaise. Assez vite, le défenseur central anonyme se tourne donc vers le coaching. Diplômé en 1985 (à 27 ans) de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, il poursuit sa  formation durant deux ans à Leipzig, en Allemagne. Sa carrière d'entraîneur peut démarrer.

Celle de coach de club, d'abord (Fogap FC de Yaoundé, AS Océan de Kribi, Union sportive de Douala, Canon de Yaoundé), où il sera fera un nom malgré un palmarès vierge, ce qui lui sera d'ailleurs souvent reproché. Il est tout de même récompensé de son travail en étant nommé dans le staff technique des équipes jeunes des sélections nationales du Cameroun. Il débute en tant qu'adjoint de Jean Manga Onguené, et remporte en 1995 la médaille d’or de la CAN juniors au Nigeria.

Médaillé d'or aux JO 2000

Formateur de talent, il décroche aussi la médaille d’or des Jeux Africains de Johannesburg en 1999 avec les U23, cette fois en tant que numéro un, et qualifie ainsi le Cameroun pour les Jeux Olympiques de Sydney 2000. Sauf que Jean Paul Akono lui sera préféré au dernier moment, et il n'officiera donc qu'en qualité d'adjoint. Cette génération talentueuse des Lionceaux, qui comprenait un certain… Samuel Eto'o dans ses rangs, remporte la médaille d'or. Après le Nigéria en 1996, c'était seulement la deuxième fois qu'une sélection africaine décrochait la plus haute marche aux JO ! Martin Ndtoungou Mpilé, très apprécié des joueurs pour son humilité, sa passion et son sens du détail, n'y est pas étranger. Jean Paul Akono étant loin de faire l'unanimité, Martin Ndtoungou Mpilé est même perçu comme le véritable bâtisseur de cette équipe.

Le technicien à la voix rocailleuse est récompensé de son travail en intégrant les A en tant qu'adjoint de l’entraîneur allemand Winfried Schäfer au lendemain du sacre à la CAN 2002, puis fera partie des membres malheureux du quatuor mis sur pied  en juin 2009 lorsqu'Otto Pfister jette l'éponge de façon inattendue.

Entre temps, il a aussi été le sélectionneur des U23 camerounais lors des JO de 2008 en Chine, où l'aventure s'arrêtera face au Brésil en quarts de finale. Trois ans plus tard, lors de la Coupe du monde U20 en 2011, il est éliminé dès les huitièmes de finale par le Mexique alors que les Lionceaux étaient pressentis pour aller beaucoup plus loin.

Attendu pour prendre la tête des A avant le tournoi, il rejoindra tout de même de nouveau “les grands”, mais en qualité de coach adjoint. Au cours de cette dernière décennie, Martin Ndtoungou Mpilé a notamment été l'adjoint de Volker Finke lors du Mondial 2014 (élimination houleuse dès la phase de poules), avant de diriger les A' au CHAN 2016 et en 2021 à domicile, où l'aventure s'arrêtera respectivement en quarts de finale et en demi-finale. Depuis cette dernière compétition, Martin Ndtoungou Mpilé était sans poste d'envergure. Samuel Eto'o l'a donc sorti de sa “retraite”. Initialement comme adjoint de Brys puis finalement comme sélectionneur principal.

Honnête, sérieux et passionné

J’ai travaillé avec lui dans le staff de quatre entraineurs désigné pour remplacer Otto Pfister. Ndtoungou Mpilé est quelqu’un de très honnête, de sérieux, qui écoute et qui aime son travail. Sincèrement, c’est l’une des grandes satisfactions dans l’encadrement technique au Cameroun. Il y a rarement de bruit autour de ses sélections de joueurs. Il a fait ses preuves et je pense qu’on peut lui faire confiance même au plus haut niveau. Il a les armes et la compétence pour entraîner les Lions seniors“, affirmait notamment à son sujet l'ex défenseur international camerounais, Michel Kaham, en 2011.

Plus d'une décennie plus tard, Martin Ndtoungou Mpilé possède un CV encore plus rempli dans les différentes sélections nationales du Cameroun. Au pays des Lions Indomptables, l'entraîneur sexagénaire connaît le football en long, en large et en travers. A 66 ans, être nommé à la tête des A – même en tant qu'intérimaire – est une forme de consécration qu'il n'attendait sans doute plus depuis longtemps, même si le personnage – discret voire timide – n'est de toute façon pas du genre à se mettre en avant.

Le profil idéal sur le papier pour mener au succès les Lions Indomptables face au Cap-Vert (08/06) et à l'Angola (11/06), à l'occasion des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. A condition évidemment que le technicien soit bien assis sur le banc pour ces matchs puisque le ministère des Sports, qui maintient sa confiance à Brys, n'a pas dit son dernier mot…

Cameroun : qui est vraiment Martin Ndtoungou Mpilé, le sélectionneur intérimaire d’Eto’o
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.