Cameroun-Nigeria : Oumar Gonzalez refuse de s’excuser

Le défenseur camerounais Oumar Gonzalez est revenu sur son erreur fatale contre le Nigeria (2-0) en huitièmes de finale de la dernière CAN 2023.

Près d’un mois après l’élimination des Lions Indomptables, Oumar Gonzalez a livré ses sentiments sur la première CAN de sa carrière. “L’expérience de la CAN, ça m’a beaucoup appris. Je suis très content de l’avoir jouée. Malheureusement, ça s’est joué sur des petits détails”, a confié le roc d’Al-Raed en Arabie saoudite lors d’une interview pour les soins de 90 Football.

Des détails, justement, le principal intéressé a appris la leçon à ses dépens, alors qu’il s’est fait chiper la balle par Victor Osimhen monté au pressing, et qui dans la foulée a servi Ademola Lookman pour l’ouverture du score à la 36e minute. Un mal pour un bien, selon l’ancien Messin. Ce dernier estime en effet que ce raté lourd de conséquences renforce son expérience.

“Tu apprends en faisant des erreurs”

“Je suis resté dans le match, malgré cette petite erreur. Ça ne m’a pas affecté tant que ça. Au contraire, je le vis plutôt bien. Ce sont des matchs que j’ai envie de revivre. J’apprends au quotidien, à travers des matches comme ça et aussi par rapport à ce genre d’attaquants (Victor Osimhen). (…) Tu apprends en faisant des erreurs”, a-t-il développé.

Cette erreur a valu au natif de Douala d’être des déferlantes de critiques et même des injuures après le match. Mais là encore, ce dernier préfère voir le verre à moitié plein. “Je ne vois pas pourquoi je m'excuserais. Je sais comment me comporter. Tout le monde fait des erreurs. Plein de défenseurs en ont fait. (…) Au Cameroun, c’est normal (d’être critiqué). On est une grande nation africaine de football, il y a beaucoup d’exigence, le public, les supporters… C’est normal. Je les comprends. Au Cameroun, le supporter vit à travers le football. Certains essaient d’oublier tout ce qu’il y a en-dehors : leurs problèmes, leurs soucis… Le foot permet d’oublier certains problèmes. Au contraire, je le prends bien. Ça ne m’a pas affecté. J’ai connu beaucoup de galère dans ma vie de footballeur. J’étais déjà préparé à ça. Ça peut affecter quelqu’un qui ne l’est pas. J’ai reçu beaucoup d’insultes. Mais c’est le football… Il faut accepter la critique. C’est avec elle qu’on avance”, a-t-il réagi.

Objectif Coupe du monde 2026

Enfin, Gonzalez a dévoilé ses ambitions avec la sélection. “La suite c’est la qualification pour la Coupe du monde (2026)”, a-t-il fait savoir. Puis d’ajouter : “Une Coupe du monde sans le Cameroun, ce n’est pas une vraie Coupe du monde (rires). Nous, au Cameroun, on procure beaucoup d’émotions. C’est l’objectif premier et c’est ce qu’il faut se dire.” Avec une victoire 3-0 face à Maurice, suivie d’un nul (1-1 contre la Libye), le Cameroun est plutôt bien parti pour la qualification dans son groupe D des éliminatoires.

Cameroun-Nigeria : Oumar Gonzalez refuse de s’excuser
Prudence Ahanogbe