Suite à l’élimination face au Cameroun en barrage retour de la Coupe du monde 2022 (1-2, ap), marqué par des décisions arbitrales très litigieuses, certains supporters de l’Algérie ont crié à la corruption et l’un d’eux a même directement apostrophé le président de la Fédération camerounaise, Samuel Eto’o, à l’occasion du tirage au sort du Mondial. Consterné par cette attitude, l’ancien buteur des Lions Indomptables, Roger Milla, a repris les Algériens de volée.

«Aller accuser un président de Fédération… Samuel n’a pas joué. Si Samuel avait joué, il aurait marqué trois buts. Si moi-même j'avais joué avec mes 70 ans, le score aurait été plus grave», a taclé la légende camerounaise sur le plateau de la chaîne Vision4. Un Milla déchaîné et très incisif qui ne se fera pas de nouveaux amis en Afrique du Nord