Cameroun : un banni d’Eto’o quitte l’Europe ! (officiel)

Départ surprise pour Michael Ngadeu ! Pensionnaire de La Gantoise en Belgique depuis juillet 2019, le défenseur central de 32 ans a décidé de quitter le football européen !

En effet, l’international camerounais va découvrir la Chine puisqu’il s’est engagé en faveur du Beijing Guoan ce jeudi. Malgré la période inhabituelle, son employeur s’est résolu à le laisser partir en pleine saison plutôt que de prendre le risque d’un départ libre en juin prochain au terme de son contrat. «Beijing Guoan a trouvé un accord personnel avec Ngadeu. Comme le joueur voulait rompre son contrat, La Gantoise a été obligée de conclure un accord avec le club chinois», a expliqué le 4e du championnat belge.

Un choix guidé par la sélection ?

Il s’agit forcément d’une décision surprenante de la part du vainqueur de la CAN 2017, qui jouissait d’un statut de titulaire indiscutable. Difficile d’imaginer que le sort du roc en sélection n’a pas pesé dans la balance. En effet, Ngadeu a été brutalement évincé de la tanière et des listes de Rigobert Song juste avant la Coupe du monde 2022. D’après plusieurs bruits de couloir, le défenseur a fait les frais d’un accrochage avec le président de la Fédération (Fecafoot), Samuel Eto’o, dont il aurait critiqué les ingérences sportives et qui lui aurait fait payer son audace au prix fort. «Humainement, cela a été mal géré. Il a fait semblant d'aller bien mais il ne se sentait pas bien. Il a été jeté comme un malpropre. Il ne reviendra plus», déplorait récemment son ancien coéquipier Sébsatien Siani. Perdu pour perdu, Ngadeu s’est résolu à rejoindre un championnat de seconde zone…

Cameroun : un banni d’Eto’o quitte l’Europe ! (officiel)
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.