Cameroun : “jeté comme un malpropre”, Ngadeu ne reviendra plus

De 2016 jusqu’à l’automne 2022, Michael Ngadeu a représenté un taulier de la sélection du Cameroun et un titulaire indiscutable en défense centrale quel que soit le sélectionneur (53 sélections, 4 buts).

Pourtant, le pensionnaire de La Gantoise est tombé de haut en étant évincé du groupe juste avant la Coupe du monde 2022, compétition qu’il n’a donc pas eu la chance de disputer. Diverses théories ont circulé pour expliquer la mise à l’écart soudaine du roc de 32 ans, l’une des plus crédibles faisant état d’un vif accrochage avec le président de la Fédération (Fecafoot), Samuel Eto’o, dont il aurait critiqué les ingérences dans le onze de départ, signant par là-même son «arrêt de mort.»

Les révélations de Siani sur Ngadeu

Milieu de terrain du KSV Bredene, qui a eu l’occasion de côtoyer Ngadeu ces dernières années dans le championnat belge, Sébastien Siani a porté un regard sans concession sur ce dossier. Dénonçant le traitement infligé à son ex-coéquipier, le vainqueur de la CAN 2017 assure que le défenseur n’est pas près de remettre les pieds en sélection…

«La mise à l'écart de Ngadeu a été d'une violence indescriptible», a taclé Siani au micro de la station camerounaise Radio Sports Infos. «Humainement, cela a été mal géré. Il a fait semblant d'aller bien mais il ne se sentait pas bien. Il a été jeté comme un malpropre. Il ne reviendra plus.» Tant qu’Eto’o sera en fonction (au moins jusqu’à fin 2025), difficile de toute façon d’envisager un retour du joueur, et son âge compromet sérieusement l’hypothèse d’un come-back. Dommage car Ngadeu aurait encore pu rendre de fiers services à l’arrière-garde camerounaise, la charnière centrale composée de Jean-Charles Castelletto et Nicolas Nkoulou, qui devrait être reconduite fin mars face à la Namibie dans les éliminatoires de la CAN 2023, n’ayant pas forcément affiché d’énormes garanties durant le Mondial…

Cameroun : “jeté comme un malpropre”, Ngadeu ne reviendra plus
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.