Quand l’Etat s’en mêle. Alors que le Cameroun a quitté le Brésil après sa peu glorieuse élimination dès la phase de groupes de la Coupe du monde 2014, l’heure est à l’analyse de la déroute des Lions Indomptables. Arrivés derniers de l’ensemble des équipes du tournoi, avec une différence de buts de -8, les Camerounais ont vu la Présidence de la république ouvrir une enquête au sujet de leur parcours. C’est le chef de l’Etat, Paul Biya en personne, qui a donné ordre à son Premier ministre, Philémon Yang, de mener en enquête « dans un délai d’un mois, sur les causes de la campagne peu glorieuse des Lions. » A l’issu du rapport qui sera remis, des décisions seront prises pour assainir l’entourage de la Fédération, toujours sous tutelle de la FIFA, et de l’équipe nationale.