Petite victoire pour l’Algérie, mais victoire quand même. Ce dimanche sur la pelouse du Stade Mohamed V de Casablanca, délocalisation du match pour des raisons de sécurité oblige, l’Algérie est venue à bout de la Libye (0-1) pour le compte du match aller des éliminatoires de la CAN 2013. C’est Hilal Soudani, entré en jeu en seconde période, qui a délivré les siens en toute fin de partie (89e). Un but qui permet aux Verts d’être en ballottage favorable avant la manche retour, prévue le 13 octobre à Alger.


(De notre correspondant)

Dans un duel de titans, Algériens et Libyens voulaient se frayer un chemin pour la prochaine joute continentale prévue du 19 janvier au 10 février 2013, en Afrique du sud. Les Fennecs ont eu le dernier mot en s’imposant sur la plus petite des marges sur une réalisation de Hilal Soudani (0-1, 89e). Sur la pelouse du Stade Mohamed V de Casablanca, les Algériens avaient démarré sur des chapeaux de roues et ont réussi à imposer leur jeu en dominant territorialement leurs vis-à-vis. Mais les Libyens ont, eux aussi, réussi à se procurer de belles occasions dont un tir cadré détourné in-extremis par un M’Bolhi des grands soirs.

Le jeu se stabilisera ensuite au milieu de terrain où la bataille devenait farouche pour la possession du ballon. Les attaquants algériens manquaient énormément d’efficacité à l’approche de la zone de vérité comme en témoignent les ratés de Guedioura ou de Feghouli. C’est sur ce score de parité que les 22 acteurs se sont quittés au terme de la première période.

Hilal Soudani, coaching gagnant pour Vahid Halilhodzic

De retour des vestiaires, les Fennecs ont pressé leurs vis-à-vis en prenant d’assaut la surface adverse pour forcer la décision. Mais les Chevaliers de la Méditerranée n’avaient point baissé les bras devant un adversaire difficile à maîtriser. Leurs assauts ne se concrétisaient aucunement puisque ils manquaient eux aussi de dextérité dans le dernier geste. A trois minutes de la fin, le coach algérien, Vahid Halilhodzic, a décidé de faire entrer l’ancien de l’ASO Chlef ,Hilal Soudani, désormais du côté de Guimarães, qui réussit à transformer une passe de Fehgouli pour prendre le portier adverse à défaut et sceller le sort de la partie, malgré les 5 minutes de temps additionnel (0-1, 89e).

Battus, les Libyens auront du pain sur la planche pour arracher leur billet qualificatif au prochain rendez-vous sud-africain. L’Algérie, qui reste la seule équipe africaine lors de ces quinze matches de qualification à la CAN à s’être imposée à hors de ses bases partira avec un léger avantage lors de la manche retour prévue le 13 octobre à Alger. La fin de cette fraternelle empoignade a été émaillée de regrettables échauffourées à la suite de provocations entre joueurs impliquant notamment Saad et Djebbour. Les deux protagonistes allaient même en venir aux mains. Ambiance.

 Le onze de départ de l’Algérie : Rais Ouhab M’Bolhi – Liassine Bentaïba Cadamuro, Essaïd Belkalem, Carl Medjani, Djamel Mesbah – Mehdi Sbaa Mostefa, Mehdi Lacen, Adlène Guédioura, Sofiane Feghouli, Foued Kadir – Islam Slimani.