Qualifié pour la Coupe d’Afrique des nations 2013, l’équipe nationale du Cap Vert a décroché le droit de participer à la compétition pour la première fois de son histoire. C’est devant les Lions Indomptables du Cameroun qu’ils ont arraché leur premier ticket pour la grande fête du football africain. En l’espace de 4 ans, les Requins Bleus ont entrepris une ascension qui leur a permis d’être la 51e nation mondiale au dernier classement FIFA. Chronique d’un long périple…


(De notre correspondant)

Ancienne colonie portugaise, le Cap Vert fait partie des plus petites nations du continent africain. Malgré tout, ce pays possède de très nombreux expatriés que ce soit en Europe et ou aux États-Unis. L’actuel président de la Fédération capverdienne se nomme Marius Semedo. Pour sa première participation à une compétition préliminaire, à l’occasion de la Coupe du monde 1986, le Cap Vert s’était fait éliminer par l’équipe d’Algérie (0-0 puis 0-2). Dès lors, les multiples
tentatives de qualification à la CAN et à la Coupe du monde se sont tous soldées par des échecs.

Mais à partir de 2008, les choses vont s’améliorer peu à peu lors des qualifications pour la CAN de la même année, avec l’arrivée en sélection de nouveaux joueurs d’origine caperdienne qui se sont incorporés à la sélection tels que Cecilio Lopes, Hernâni Borges, Dady, Guy Ramos ou Gilberto Reis, pour apporter un plus d’expérience à la sélection. L’équipe du Cap Vert est tout de même éliminée de la phase de qualification pour la CAN 2010 et la Coupe du monde 2010. Ce n’est que partie remise avant de pouvoir se frotter aux grandes nations du continent.

Enfin dans la cour des grands

Malgré la défaite (2-1) contre le Cameroun, lors du match retour des éliminatoires de la CAN 2013, les Requins Bleus entrent néanmoins
dans le cercle des nations s’étant qualifiées au moins à une Coupe d’Afrique des nations. Cette qualification capverdienne renforce encore un peu plus les commentaires des spécialistes qui pensent que le football africain est en constant progrès, surtout pour les équipes autrefois qualifiées de « petites nations« . On retrouvera donc la
bande à Ryan Mendes en Afrique du Sud dès janvier prochain.

Le billet pour la CAN à présent en poche, la Fédération capverdienne regarde maintenant vers la Coupe du monde 2014. Si l’équipe garde le cap, on ne sera pas surpris de la voir dans un Mondial dans
un futur proche. Avec cette qualification, le message lancé à la planète football est clair : les Requins Bleus n’ont plus des dents de lait.