Tout sauf mauvais perdant les Comores. Eliminés par le Kenya au 1er tour des éliminatoires de la CAN 2015, les Cœlacanthes viennent pourtant d’apporter leur soutien à l’appel des Harambee Stars, qui contestent la suspension d’un an infligée par la CAF à leur sélectionneur Adel Amrouche pour son comportement lors de ce match.


C’est un très bel exemple de fair play que vient de montrer la Fédération comorienne de football (FCF). Les Cœlacanthes ont été sortis des éliminatoires de la CAN 2015 dès le premier tour, au mois de mai, par le Kenya. Le match retour (1-1) avait d’ailleurs été lourd de conséquences pour les deux sélections.

Les Comores avaient été éliminés, tandis que des incidents ont éclaté en fin de partie entre Adel Amrouche, le sélectionneur kényan, et les arbitres du match. Fin juillet, la CAF a d’ailleurs infligé une suspension d’un an au technicien algérien, l’accusant d’avoir craché sur l’arbitre de la rencontre.

Le Kenya a fait appel

Une version des faits évidemment contestée par les Harambee Stars, qui ont fait appel de la sanction auprès de la CAF, jeudi, indique la BBC. Dans les documents transmis pour appuyer l’appel, se trouve un DVD du match mais aussi, et c’est plus surprenant, la retranscription des propos d’Amir Abdou, le sélectionneur des Cœlacanthes, prenant la défense de son homologue kenyan.

« Amrouche n’a pas craché sur l’arbitre pendant le match. Il était très agité et virulent pour exprimer son mécontentement mais, à aucun moment, il ne s’est comporté comme on l’accuse« , assure le technicien. « A travers ce témoignage, la FCF que je représente, veut apporter son soutien à l’appel du Kenya« . Amir Abdou et la Fédération comorienne se disent même prêts à être entendus par la CAF.

Un comportement fair play assez rare pour être souligné alors que les coéquipiers de Kassim Abdallah auraient pu l’avoir mauvaise après leur élimination. En attendant, c’est sans son entraîneur que le Kenya recevra le Lesotho dimanche à Nairobi dans le cadre du match retour du 2e tour des éliminatoires, avec un handicap d’un but à remonter.