CAN 2015-Groupe C : Il va y avoir de la casse !

Le groupe C va livrer son verdict au terme de deux finales ce mardi : Sénégal-Algérie et Afrique du Sud-Ghana. Une chose est sûre : un favori de la CAN 2015 restera sur le carreau. Les Fennecs et les Lions de la Teranga ont peu de chance de se qualifier tous les deux.


Quelques heures avant que le couperet ne tombe ce mardi, le suspense est à son comble dans le groupe de la mort de la CAN 2015. Une chose est sûre : le match Sénégal-Algérie, qui aura lieu à 19H à Malabo, est déjà une finale“, comme l’a reconnu Christian Gourcuff, sélectionneur des Fennecs et, si perdant il y a, celui-ci devra, sauf miracle, faire ses bagages. A moins que le Ghana ne gagne pas dans le même temps (voir les différents cas de figure ci-dessous).

groupe_c.png

En position de force au moment d’affronter l’Algérie, le Sénégal n’aura besoin que d’un nul pour assurer son passage en quart de finale. “C'est vrai qu'un nul nous suffira, mais ce serait une erreur d'aborder cette rencontre avec cette idée“, réfute Alain Giresse, le sélectionneur des Lions de la Teranga. “Nous allons viser bien évidemment la victoire, c'est d'ailleurs avec un esprit de gagneur que nous avons abordé cette compétition“.

Favori annoncé avant le début de la CAN, l’Algérie est à deux doigts de la déroute. Forfait d’Islam Slimani, meilleur buteur actuel des Verts (14 réalisations), deuil familial du sélectionneur, rumeurs de tensions au sein de l’effectif : les Fennecs n’abordent pas cette rencontre dans les meilleures conditions et vont devoir faire preuve d’un mental digne de celui de leur adversaire du jour, qui a déjà retourné deux situations compromises au cours de la compétition.

Gourcuff mise sur la pelouse

Un motif d'optimisme tout de même : la tenue du match à Malabo et pas à Mongomo comme lors des deux premières rencontres. “Essayer de faire un enchaînement de trois passes à une touche de balle sur le terrain de Mongomo était très compliqué. Je ne suis pas sûr que Messi le réussisse“, ironise Christian Gourcuff. “Ici, il y a un meilleur terrain et on va essayer de jouer le mieux possible“, espère-t-il en soulignant que le jeu de ses troupes nécessite d’avoir un “temps d'avance sur l'adversaire” pour faire “toute la différence.

Une différence que les Ghanéens ont déjà plus ou moins faite en battant l’Algérie (1-0). Il leur faudra confirmer face à une Afrique du Sud au onze de départ chamboulé, signe des doutes qui habitent les Bafana Bafana, contraints de l’emporter largement pour se qualifier. Côté Black Stars, un nul suffira si l’Algérie ne bat pas le Sénégal. “On n’a pas encore vu le meilleur Ghana“, assure André Ayew avant la rencontre. Une victoire serait l’occasion d’engranger de la confiance avant de se projeter, sûrement, vers les matches à élimination directe.


 Ils passeront en quarts de finale si :

Le Sénégal sera qualifié s’il ne perd pas contre l’Algérie.

L’Algérie sera qualifiée si elle bat le Sénégal.

Le Ghana sera qualifié s’il s’impose contre l’Afrique du Sud ou fait match nul et que l’Algérie ne gagne pas.

Pour se qualifier, l’Afrique du Sud doit battre le Ghana et espérer que Sénégal-Algérie ne se termine par sur un nul (dans ce cas l’Algérie devancerait les Bafana Bafana à la faveur de leur confrontation direct).

Si le Sénégal bat l’Algérie, les Bafana Bafana seraient alors qualifiés en gagnant.

En revanche, si l’Algérie bat le Sénégal, il faudra sortir la calculette car les Bafana Bafana, en cas de victoire, seraient à égalité avec le Sénégal. Pour se qualifier, ils devraient alors remonter leur différence de buts défavorable et inscrire plus de buts que les Lions de la Teranga.

 L’Algérie et le Sénégal peuvent se qualifier tous les deux si :

Ils font match nul et que l’Afrique du Sud bat le Ghana.

Si l’Algérie bat le Sénégal et que le Ghana et l’Afrique du Sud font match nul.

Si l’Algérie bat le Sénégal, que l’Afrique du Sud bat le Ghana et que les Lions de la Teranga conservent une meilleure différence de buts et une meilleure attaque que les Bafana Bafana.

CAN 2015-Groupe C : Il va y avoir de la casse !
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !