La réserve déposée par le Congo concernant la double identité supposée de l’attaquant rwandais Dady Birori a été jugée recevable par la CAF. Les Diables Rouges remportent le 2e tour de qualification sur tapis vert et rejoignent le groupe A des éliminatoires de la CAN 2015 à la place du Rwanda, disqualifié.


Le Fédération du Rwanda (Ferwafa) va avoir un souci en moins. Inquiets ces derniers jours à l’idée de se déplacer au Nigeria pour la première journée du groupe A des éliminatoires de la CAN 2015 en raison de la présence du virus Ebola dans le pays le plus peuplé d’Afrique (4 cas de décès), les Amavubi resteront finalement chez eux le 6 septembre. A leur place, les Diables Rouges du Congo défieront les Super Eagles !

A l’issue du 2e tour de qualification, perdu aux tirs au but (2-0 ; 0-2, 3 tab à 4) face au Rwanda, la Fédération congolaise (Fecofoot) avait déposé une réserve auprès de la CAF, suspectant l’attaquant rwandais, Dady Birori, qui a participé au match aller, de double identité. Ce dimanche, dans un communiqué, la commission d’organisation de la CAN 2015 indique qu’elle donne raison aux hommes de Claude Le Roy, désormais vainqueurs 3-0 de la manche aller et donc qualifiés pour la phase de groupe des éliminatoires, tandis que le Rwanda est éliminé.

Double jeu de la Ferwafa

En recueillant les différents passeports du joueur et en le convoquant pour une confrontation le 11 août dernier, l’instance dirigeante du football africain a confirmé que l’intéressé possède bien deux identités, lui-même a d’ailleurs reconnu détenir un passeport rwandais et un passeport congolais qu’il utilise pour évoluer sous les couleurs de l’AS Vita Club, sous le nom d’ Etekiama Agiti Tady.

Congolais de naissance, Etekiama Agiti Tady, né en 1990, affirme avoir fuit la guerre civile dans son pays pour se réfugier au Rwanda. « Pour des raisons de sécurité« , la Ferwafa lui aurait demandé de changer de nom, optant pour Dady Birori, né en 1986. Pourtant, jusqu’en 2013, elle a continué à le convoquer avec les Amavubi sous le nom d’ Etekiama Agiti Tady. Aux yeux de la CAF, la Ferwafa ne pouvait donc qu’être au courant de la double identité de l’attaquant.

Aujourd’hui, ces petits arrangements coûtent très cher au Rwanda et au joueur. L’attaquant est suspendu en club et en sélection « jusqu’à nouvel ordre » et pourrait être ciblé par des « sanctions additionnelles » lors de la prochaine réunion de la Commission d’Organisation, le 17 septembre 2014. Les Diables Rouges peuvent, eux, respirer. Ils intègrent le groupe A des éliminatoires de la CAN 2015 et affronteront le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Soudan.