C’est ce jeudi à Malabo que les Guinéens et les Maliens vont être fixés sur leur sort dans cette CAN 2015 pas comme les autres. A l’issue d’un tirage au sort pour les départager, certains poursuivront l’aventure quand d’autre pourront nourrir de sérieux regrets. Les modalités du tirage.


La nuit a dû être bien courte pour les délégations du Syli National et des Aigles. Dans l’incapacité de se départager après les trois journées disputées dans le groupe C de la CAN 2015, Guinéens et Maliens voient leur sort entre les mains de la CAF. Ou plus précisément entre celles d’un représentant de leur équipe qui aura la lourde tâche de décider du destin des siens dans la compétition.

Car après avoir décalé le tirage au lendemain, alors que celui-ci était initialement prévu pour se dérouler à l’issue du coup de sifflet finale des matches, puis modifier les modalités du tirage même (une personne de l’assemblée devant initialement être désignée pour venir effectuer le tirage), l’instance dirigeante du football sur le continent a finalement opté pour laisser un membre de chaque délégation décider du sort des siens.

« Le représentant de chaque équipe prendra la boule dans le bocal qui aura soit le numéro 2, soit le numéro 3. Celui qui aura pris la boule 2 (pour deuxième) sera qualifié. « , indique la CAF. La cérémonie est programmée à l’hôtel Hilton de Malabo où siège une délégation de la CAF et va débuter à 16h, heure locale (15h GMT). En revanche, une interrogation n’est toujours pas levée : comment désigner celui qui aura la lourde tâche de tirer en premier ?