Opposée à Madagascar ce dimanche lors de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2017, la RD Congo est finalement sortie vainqueur de son duel, non sans avoir eu à batailler (2-1). Dominateurs dans le jeu, les Congolais ont cependant cruellement péché dans le dernier geste.


Entrée en matière timide, mais réussie pour les Léopards. Médaillée de bronze en Guinée Equatoriale, la RD Congo a parfaitement entamé sa campagne qualificative pour la CAN 2017 ce dimanche en venant à bout d’une équipe de Madagascar accrocheuse et qui aura chèrement vendu sa peau. Un succès qui aura toutefois mis du temps à se dessiner, la faute au manque d’inspiration des locaux mais surtout à une incroyable maladresse dans le dernier geste, au grand dam de Florent Ibenge.

Car si le sélectionneur congolais voulait à tout prix éviter le complexe de supériorité de ses hommes, ses mises en garde n’auront pas été suivies, avec une équipe en manque de tranchant une fois le quart d’heure de jeu passé. Seul Cédric Mabwati s’illustrait durant le premier acte par un improbable raté (25e). Dans ses buts, Parfait Mandanda devait même s’employer pour éviter le scénario catastrophe juste avant la pause, dans un stade Tata Raphaël de Kinshasa plein à craquer.

Mubele, le détonateur

Il aura fallu attendre le retour des vestiaires avec l’arrivée de Firmin Mubele sur le terrain en lieu et place de Toko pour que la situation ne se décante et que Yannick Bolasie ne prenne ses responsabilités pour sonner la fin de l’apathie. Prenant d’abord sa chance sur un tir lointain sans succès (57e), l’ailier de Crystal Palace servait ensuite parfaitement le nouvel entrant pour l’ouverture du score qui libérait le public (1-0, 58e).

Dans la foulée, Jérémy Bokila avait la balle de break au bout du pied sur un service idéal de Mubele, mais l’attaquant du Terek Grozny expédiait le cuir dans les gradins (63e). Très en jambes, Mubele, seul devant le portier malgache, échouait dans son duel (72e). Face à tant de maladresse, c’est finalement Joël Kimwaki qui mettait les siens à l’abri en reprenant victorieusement un corner de Bolasie (2-0, 74e). Mais une nouvelle fois décisif (75e), Mandanda finissait par s’incliner, abandonné par sa défense (2-1, 77e).

Réduction du score qui n’empêchera finalement pas les Léopards de s’imposer et d’engranger leurs trois premiers points pour rejoindre l’Angola, large vainqueur de la Centrafrique, en tête du groupe B. En revanche pour la forme, il faudra que Florent Ibenge et ses hommes revoient leur copie.

 Le onze de la RD Congo : Mandanda – Oualembo, Kimwaki, Zakuani, Kasusula – Mbemba, Mulumbu, Toko – Mabwati, Bokila, Bolasie.