Toujours en lice pour les deux places de meilleurs deuxièmes, le Cap Vert et l’Ethiopie tenteront de saisir leur dernière chance samedi à l’occasion de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017. Déjà qualifié, le Sénégal essaiera de terminer avec un bilan historique de six victoires, tandis que le Cameroun et le Ghana pourraient présenter un visage remanié.


Il n’y a pas que la Côte d’Ivoire qui joue gros ce samedi à l’occasion de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017. Toujours en lice pour une place qualificative parmi les deux meilleurs deuxièmes tous groupes confondus, le Cap Vert et l’Ethiopie vont eux aussi abattre leur dernière carte. Hôtes des Seychelles qui leur avaient tenues tête à l’aller (1-1), les Antilopes n’ont qu’un faible espoir de récupérer le strapontin, elles qui finiront avec 11 points au maximum.

Avec 12 unités, s’il domine la Libye à Praia, le Cap Vert dispose quant à lui d’une vraie opportunité de terminer parmi les meilleurs deuxièmes. « L’équipe est motivée. On sait que seule la victoire nous intéresse. Ensuite, on espère avoir un peu de chance quant aux autres résultats, pour qu’ils soient en notre faveur. Ce sera une joie énorme pour nous et notre peuple de participer à une troisième CAN consécutive« , a lancé le capitaine des Requins Bleus, Marco Soares, au micro de RFI.

Le Cameroun très remanié

Beaucoup moins de pression à 650 km de là, à Dakar, où le Sénégal, déjà qualifié, ne jouera que pour la gloire face à la Namibie. Les coéquipiers de Mame Birame Diouf espèrent boucler pour la première fois de leur histoire des éliminatoires à la CAN avec 100% de victoires. « Comme cela, nous entrerons dans l’histoire du football national« , souligne le buteur de Stoke sur le site de la CAF. « En Afrique, il est tellement difficile de gagner un match, réussir à boucler une série parfaite dans ces éliminatoires, ce serait une belle victoire« , insiste Mohamed Diamé. Afin de préparer les prochaines échéances et notamment les éliminatoires du Mondial 2018, le sélectionneur Aliou Cissé a quant à lui évoqué la possibilité de donner du temps de jeu aux habituels remplaçants.

Côté Cameroun, lui aussi déjà qualifié, cette perspective ne fait plus aucun doute depuis que le sélectionneur Hugo Broos s’est passé d’Aboubakar, Mbia, Nkoulou, Chedjou et Bédimo dans sa liste de joueurs retenus pour accueillir la Gambie. « Les Lions, c’est un collectif. J’ai dit lors de la publication de la liste que j’allais utiliser ces matchs contre la Gambie et le Gabon pour tester des joueurs. Tout le monde aura sa chance, tout le monde aura le même nombre de minutes à jouer« , a assuré le Belge, qui devra également faire sans Choupo-Moting, Nyom, ni Njie, absents plus ou moins excusés. Voilà qui promet donc des Lions au visage largement remanié.

Le Nigeria pour l’honneur

Privé d’André Ayew et d’Asamoah Gyan, qui ne se sent pas prêt à jouer, ainsi que peut-être de Jordan Ayew et Christian Atsu, incertains, le Ghana, déjà qualifié, pourrait lui aussi présenter un onze expérimental face au Rwanda. Mais pas trop quand même puisque le sélectionneur Avram Grant a insisté pour que les expatriés répondent présents en venant par leurs propres moyens. Face au désistement du ministère des Sports puis de la Fédération et aux difficultés financières de certains de ses coéquipiers, le vice-capitaine André Ayew a été obligé de mettre la main à la poche pour payer certains billets… A suivre aussi la première du drôle d’attelage Salisu Yusuf-Gernot Rohr sur le banc du Nigeria, déjà éliminé, face à la Tanzanie.

 Le programme de samedi (horaires en temps universel) :

13h, Ethiopie – Seychelles (groupe J)

14h30, Cameroun – Gambie (groupe M)

15h, Angola – Madagascar (groupe B)

15h30, Ghana – Rwanda (groupe H)

16h, Nigeria – Tanzanie (groupe G)

17h, Cap-Vert – Libye (groupe F)

17h30, Mozambique – Maurice (groupe H)

17h30, Sénégal – Namibie (groupe K)

18h, Côte d’Ivoire – Sierra Leone (groupe I)

 Sur le même sujet : La Côte d’Ivoire face à son destin

 Et aussi : Le classement groupe par groupe