A la lutte pour la qualification à la CAN 2019, le Cameroun et les Comores disputeront un match crucial le 23 mars à Yaoundé lors de la dernière journée des éliminatoires. Mais la bataille entre les deux équipes se joue également sur le terrain juridique. En effet, le Cameroun a été déchu de son statut de pays-hôte de la compétition, ce qui aurait dû valoir son exclusion des éliminatoires en vertu de l’article 92.3 du règlement de la Confédération africaine de football (CAF).

Sauf que l’instance a souhaité faire preuve de clémence en ne sanctionnant pas les Lions Indomptables pour calmer le jeu. Du coup, les Comores ont protesté et saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) en demandant la disqualification de leur adversaire. Mais visiblement, le recours de la sélection insulaire ne sera pas étudié avant la rencontre entre les deux équipes. « Une procédure d’arbitrage a été ouverte mais le calendrier de la procédure n’a pas encore été établi. En particulier, il est trop tôt pour dire quand une décision finale pourra être rendue« , a fait savoir le service de presse du TAS à RFI. Les deux sélections vont devoir patienter…