Il y a deux ans et demi, il offrait le sacre au Cameroun en marquant en finale de la CAN 2017 contre l’Egypte (2-1). Mais cette année, Vincent Aboubakar ne prendra pas part à l’édition 2019. Victime d’une rupture d’un ligament croisé en septembre, l’attaquant du FC Porto a perdu sa course contre la montre et, malgré sa présélection pour la CAN, il ne figure pas dans la liste finale des 23 Lions Indomptables communiquée mardi soir.

En bon coéquipier et en bon capitaine (il a porté le brassard plusieurs fois en sélection), l’ancien Lorientais a refusé d’étaler ses états d’âme, préférant adresser un discours plein de motivation à ses coéquipiers avant son départ.

«Je remercie le staff technique, le coach et le staff médical et tous ceux qui m’ont soutenu durant ces moments difficile. Honnêtement, j’aurais aimé être à vos côtés (…) et vous aider pour qu’on fasse une bonne compétition. Mais la situation est la suivante : j’ai une petite blessure. Donc, tout ce que je peux vous souhaiter, c’est une bonne compétition et de nous faire rêver», a lancé le buteur. Nul doute que les Lions Indomptables auront à cœur de faire honneur à Aboubakar en donnant le maximum pour défendre leur couronne.

Vidéo : les adieux très classes d’Aboubakar