C’est ce mercredi à 11H heure locale (13h en France) que le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Ibrahim Kamara, va dévoiler sa présélection très attendue des Eléphants pour la CAN 2019 (21 juin-19 juillet). A cette occasion, plusieurs cas vont attirer l’attention en particulier.

On pense évidemment à Gervinho, dont la dernière cape remonte à novembre 2017 mais qui vient de signer un sacré retour en Europe cette saison avec Parme. Elue joueur de l’année par les supporters, la flèche de 32 ans a marqué 11 buts et délivré 4 passes décisives en 30 matchs de Serie A. Et au vu de son expérience, il semble difficile de s’en passer. Sauf que pour rappeler l’ancien Lillois, il faudrait sacrifier un joueur. On voit mal Kamara se passer de l’une de ses têtes d’affiche Pépé, Zaha ou Gradel, tandis que Cornet, l’autre victime potentielle, est dans la forme de sa vie avec 7 buts lors de ses 3 derniers matchs avec l’OL (5 réalisations, 2 passes décisives). Le technicien va devoir trancher (pas forcément aujourd’hui, mais dans sa liste de 23), sans oublier aussi Assalé, qui est régulièrement appelé mais dont la place paraît menacée.

L’autre grosse interrogation concerne le poste de défenseur central, où le forfait d’Eric Bailly a libéré une place. Si Kanon, Deli et Jean-Philippe Gbamin (qui peut jouer à ce poste) sont assurés d’être du voyage, au moins un dernier billet reste à prendre. Ismaël Traoré (Angers), Prince-Désir Gouano (Amiens, photo), qui a récemment lancé un appel du pied aux Eléphants, Cheick Comara (WAC Casablanca) et Willy Boly (Wolverhampton) devraient se le disputer.