Longtemps prisonnier d’une possession stérile, le Maroc a bénéficié d’un cadeau adverse à la 89e minute pour s’imposer sur le fil contre la Namibie (1-0) ce dimanche lors de son entrée à la CAN 2019.

Accroc évité de justesse ! Grâce à un but contre son camp de Keimuine à la 89e minute, sur un coup franc de Ziyech, le Maroc a débuté la CAN 2019 par un succès arraché in extremis contre la Namibie (1-0) ce dimanche au stade Al Salam du Caire. Mais que ce fut compliqué ! Après une bonne entame de match, les hommes d’Hervé Renard tombaient en effet très vite dans une possession stérile, avec un jeu ronronnant et stéréotypé (les 36°C n’ont certainement pas aidé). Aligné en pointe, le poste qui pose problème, En-Nesyri manquait quant à lui de présence dans la surface.

Face à un bloc namibien dense et appliqué, les opportunités étaient rares et Dirar puis En-Nesyri manquaient le cadre, tout comme Ziyech qui forçait trop ses frappes. De son côté, Amrabat se voyait refuser un penalty qui aurait pu se siffler après un ceinturage de Horaeb.  De plus en plus nerveux, à l’image d’un Renard furax sur son banc, les Marocains affichaient même une certaine fébrilité avant la pause mais leur adversaire n’en profitait pas malgré un léger sursaut.

Keimuine libère le Maroc…

Sans doute secoués à la mi-temps, les Lions de l’Atlas revenaient des vestiaires avec des intentions un peu meilleures, à l’image de ce centre d’Amrabat dégagé de justesse par Nyambe devant un En-Nesyri trop attentiste. L’entrée du virevoltant Boufal permettait aux Marocains de poursuivre dans cette voie avec l’aide d’Amrabat et Hakimi qui montaient en puissance.

Mais la Namibie ne lâchait rien et il y avait toujours un pied pour repousser les centres marocains tandis que le gardien des Brave Warriors, Kazapua, s’illustrait en bloquant un tir de Boufal puis en repoussant du pied un tir contré de Ziyech qui aurait pu le prendre à contre-pied. Comme l’ailier de l’Ajax avant lui, Boufal avait de plus en plus tendance à s’enfermer dans des actions individuelles. Finalement, la délivrance venait du malheureux Keimuine, mis sous pression par Saiss, qui permettait bien malgré lui au Maroc d’empocher trois points très précieux avant de défier la Côte d’Ivoire vendredi puis l’Afrique du Sud dans 8 jours. Ces deux sélections s’affrontent lundi dans l’autre match de ce groupe D.

Le résumé du match en vidéo

Les compositions de départ :

Maroc : Bounou – Dirar, Benatia, Saïss, Hakimi – Bourabia, Ait Bennasser, Boussoufa – Amrabat, En-Nesyri, Ziyech.

Namibie : Kazapua – Horaeb, Haoseb, Nyambe, Hanamub – Shitembi, Ketjijere, Starke, Hotto – Shalulile, Limbondi.