Auteur d’un match nul très convaincant ce samedi face au Gabon (1-1), le Burundi s’est qualifié pour la CAN 2019, la première de son histoire, tout en éliminant Pierre-Emerick Aubameyang et sa bande qui ne verront pas l’Egypte l’été prochain !

Pays-hôte de la précédente édition, le Gabon ne prendra pas part à la CAN 2019. Obligées de s’imposer à Bujumbura, les Panthères ont été contraintes au match nul par le Burundi (1-1) ce samedi lors de la dernière journée des éliminatoires. Du coup, les Hirondelles accompagnent le Mali, déjà qualifié, pour prendre part à la première CAN de leur histoire ! Présent pour cette rencontre malgré ses différends avec sa Fédération et porteur du brassard de capitaine, Pierre-Emerick Aubameyang n’aura pas suffi, s’éteignant au fil du match.

Dos au mur, les hommes de Daniel Cousin allumaient pourtant les premières mèches. D’abord sur un tir soudain de Bouanga passé de peu à côté puis sur une reprise à bout portant qu’Evouna ne parvenait pas à cadrer. Après ces occasions gabonaises, les Burundais ripostaient par Amissi, trouvé au second poteau mais qui manquait le cadre.

Et pourtant, Ovono a entretenu l’espoir…

Malgré une possession du ballon nettement en faveur des Panthères, les deux équipes se rendaient coup pour coup avec des projections rapides vers l’avant. Sur l’une d’elles, les Gabonais bénéficiaient à nouveau d’une belle situation mais Evouna la gâchait en oubliant ses coéquipiers avant de perdre le ballon… Un raté que les visiteurs n’étaient pas loin de regretter avant la pause mais Ovono réalisait un arrêt miracle sur une tête à bout portant de Fiston Abdul Razak, co-meilleur buteur de ces éliminatoires, qui l’a bien aidé en lui tirant dessus.

Nouvelle frayeur au retour des vestiaires lorsque le portier gabonais se transformait encore en héros en détournant la reprise de Berahino du bout des doigts. Un arrêt de grande classe ! Dans la foulée, le Gabon bénéficiait d’une excellente situation mais la frappe d’Obiang était contrée sur la ligne par… un de ses coéquipiers, Malick Evouna, décidément dans tous les mauvais coups ce samedi et remplacé juste après cette action.

Amissi, héros du Burundi

Un nouvel arrêt décisif d’Ovono sur une frappe de Kwizera d’un côté, une nouvelle tentative d’Obiang détournée de l’autre : les deux équipes continuaient à se rendre coup pour coup et à ce petit jeu-là, le Burundi finissait par prendre les devants. Trouvé par Razak au second poteau après un superbe mouvement collectif, Amissi fusillait Ovono, impuissant cette fois, pour ouvrir le score (1-0, 75e). Obligé de marquer deux fois, le Gabon poussait et, pour sa première cape, Allevinah redonnait espoir aux siens en provoquant le CSC de Ngandu (1-1, 82e). A la recherche désespérée d’un second but qui aurait tout changé, les Panthères ne parvenaient pas à trouver la faille. La CAN se disputera sans eux, mais bien avec de bluffants Burundais, 16e pays qualifié pour la phase finale !

Le classement du groupe C : Mali 11 points (qualifié), Burundi 10 pts (qualifié), Gabon 8 pts (éliminé), Soudan du Sud 0 pt (éliminé)

Le résumé du match en vidéo :

Les compositions de départ :