CAN 2019 : proche des Sénégalais, Giresse fait polémique en Tunisie après l’élimination

Fair-play pour les uns, irrespectueux pour les autres… Alors que le coup de sifflet final de la demi-finale de la CAN 2019 venait tout juste de retentir dimanche contre le Sénégal (défaite 1-0 a.p.), le sélectionneur de la Tunisie, Alain Giresse, s’est empressé d’aller saluer les joueurs adverses, qu’il a dirigés pour certains entre 2013 et 2015 durant son passage sur le banc des Lions.

Apparu tout sourire et bras dessus, bras dessous avec Cheikhou Kouyaté et Sadio Mané, l’ancien Bordelais a eu un comportement salué par la presse sénégalaise. Tout le contraire des internautes tunisiens qui ont jugé son attitude irrespectueuse et déplorable, comme en attestent les tweets ci-dessous.

De son côté, Giresse a poursuivi les échanges d’amabilités en conférence de presse en déclarant notamment : «Je voudrais dire à Aliou (Cissé, le sélectionneur du Sénégal) que je suis son 1er supporter. Il sera un plus grand entraîneur que le joueur qu’il fut parce qu’il va la gagner cette CAN (il avait perdu la finale comme joueur en 2002, ndlr)», a chaleureusement lancé le technicien français.

CAN 2019 : proche des Sénégalais, Giresse fait polémique en Tunisie après l’élimination
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.