Cameroun-Burkina Faso

Ils rêvaient de jouer dimanche au Stade d’Olembe pour briguer un 6e sacre, ils devront finalement se contenter du Stade Ahmadou-Ahidjo et du match pour la 3e place ce samedi (coup d’envoi à 20h, heure GMT+1). Eliminés par l’Egypte jeudi en demi-finales de leur CAN 2021 (0-0, 1-3 tab), les Camerounais vont tenter de soigner leur sortie en décrochant la médaille de bronze contre le Burkina Faso.

Entre les propos amers de Vincent Aboubakar, qui a fustigé l’individualisme de certains coéquipiers après la défaite face aux Pharaons, et la polémique autour du faible temps de jeu d’Eric-Maxim Choupo-Moting, les dernières heures n’ont pas forcément été faciles du côté des Lions Indomptables et on se demande dans quelles dispositions les locaux vont aborder cette affiche contre un adversaire qu’ils avaient battu 2-1 lors du match d’ouverture. Avant même de savoir que le Cameroun y participerait, l'enjeu de cette rencontre a été jugé suffisamment important par la CAF pour qu'elle soit avancée de 24h afin de prévenir d'éventuels débordements en cas de défaite du pays-hôte.

Alors qu’Aboubakar (6 buts) ou Karl Toko-Ekambi (5 buts) sont quasiment assurés du titre de meilleur buteur (leur premier poursuivant encore en lice, Sadio Mané, ne compte «que» 3 buts), le sélectionneur Toni Conceiçao a prévu de faire tourner, ne serait-ce que pour des raisons physiques seulement 48 heures après avoir dû disputer 120 minutes et une séance de tirs au but. «On va essayer de rafraîchir l’équipe. Je ne vais pas vous le cacher car c’est impossible d’aligner les mêmes après 120 minutes, 48 heures après», a admis le Portugais. Avec un jour de récupération en plus, le Burkina Faso, éliminé par le Sénégal mercredi (1-3), part avec un avantage. «En mission» suite aux événements au pays où un coup d’Etat a eu lieu le 24 janvier, les Etalons feraient un beau cadeau à leur peuple en décrochant la 3e place, comme en 2017.