Mercredi, la Confédération africaine de football (CAF) a suscité l’incompréhension en annonçant au «dernier moment» qu’elle avance de 24 heures, la date de la petite finale de la CAN 2021 qui opposera samedi le perdant de la demi-finale Cameroun-Egypte au Burkina Faso.

Initialement, ce match devait avoir lieu dimanche à 17h, soit 3 heures avant le coup d’envoi de la finale. Mais les deux rencontres sont programmées à Yaoundé (stade Amadou Ahidjo pour la petite finale, Stade d’Olembe pour la finale) et les autorités locales craignaient des débordements en cas de participation et de défaite du Cameroun lors de la petite finale, ce qui aurait posé des problèmes en raison des effectifs insuffisant des forces de l’ordre, mobilisées pour la finale ce jour-là, rapporte RMC.

Après la bousculade mortelle qui a fait 8 morts en marge de Cameroun-Comores (2-1) en 8es de finale, la CAF a décidé de suivre ces recommandations et d’appliquer le principe de précaution.