Alors que le Cameroun et la Guinée ont accepté le glissement des CAN 2019 et 2023, ce n’est pas encore le cas de la Côte d’Ivoire, qui devait initialement accueillir l’édition 2021 mais qui va devoir patienter deux ans de plus. Dans une interview accordée à France 24, le président de la CAF, Ahmad, a remis la pression sur le pays des Eléphants.

« Nous n’avons pas encore reçu la réponse de la Côte d’Ivoire. Elle n’est pas obligée d’accepter l’organisation de la CAN 2023 par, contre nous, nous sommes obligés de faire ce glissement« , a affirmé le dirigeant, avant de tacler les Ivoiriens concernant l’état d’avancée des travaux.

« Je dois rencontrer prochainement le président de la République de Côte d’Ivoire, pour discuter avec lui. Est-ce que vous pouvez imaginer qu’il n’existe qu’un seul site de compétition. Il n’y a même pas la fondation du site, pas d’hôtels, pas de routes, pas d’aéroport. En deux ans on peut le faire ? Le mal de ce continent, ce sont les gens qui doivent réaliser la promesse du chef de l’Etat« , a ajouté le Malgache. Aux dernières nouvelles, le gouvernement ivoirien compte accepter ce report et demander à la Fédération (FIF) de retirer son recours déposé devant le TAS.