rdc léopards can 2021

Dans le dur ces derniers mois, le Gabon et la RD Congo ont agréablement surpris durant les matchs amicaux du mois d’octobre. En progrès, les deux sélections s’affronteront dès le mois prochain à Kinshasa dans les éliminatoires de la CAN 2021.

Ce devait être une affiche entre convalescents, ce sera finalement un choc entre deux équipes pleines d’optimisme ! Le mois prochain, la RD Congo et le Gabon vont s’affronter à Kinshasa à l’occasion de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2021 (la date exacte reste à définir, mais ce sera très certainement entre le 14 et le 17 novembre). Et les deux sélections vont aborder cette rencontre avec une confiance en partie retrouvée.

Sorti dès le premier tour de sa CAN à la maison en 2017 puis même pas parvenu à se qualifier pour l’édition 2019, le Gabon partait de très loin. Mais en l’espace de quelques jours, les Panthères sont reparties du bon pied sous les ordres du nouveau sélectionneur Patrice Neveu, pour faire chuter tour à tour le Burkina Faso (1-0) puis le Maroc sur ses terres (3-2) ! Rien de bien révolutionnaire dans le choix des hommes, mais un style de jeu plutôt plaisant et conquérant qui utilise au mieux la vitesse des flèches Aubameyang, Bouanga et Allevinah.

«Plus la récré» au Gabon

Alors que la sélection gabonaise a longtemps été décriée pour son manque de professionnalisme ces dernières années, c’est surtout le retour d’une certaine discipline qui est marquant. «La confiance est en passe de revenir, on se donne tous les moyens, on travaille très dur à l’entraînement, il faut le dire, c’est un autre changement. Ce n’est plus la récré», confiait récemment Bouanga à Afrik-Foot.com.

Côté RDC, on ressent le même enthousiasme qui contraste avec la fin poussive du mandat de Florent Ibenge et une CAN 2019 bien décevante (élimination en 8es de finale contre Madagascar après avoir frôlé la sortie dès la phase de groupes). Dans ce cadre, le match nul ramené d’Algérie (1-1) a été perçu comme une victoire, même si les Fennecs alignaient ce jour-là un onze très remanié. Malgré la défaite, le match contre la Côte d’Ivoire (1-3) a plutôt confirmé cette bonne impression, notamment compte tenu de la bonne réaction des Léopards en seconde période.

Christian N’Sengi-Biembe – «Vous êtes les meilleurs !»

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes qui pratiquent un sport et plein air«Après le match, j’ai réuni mes hommes, staff technique et joueurs, et je leur ai dit : ‘Vous êtes les meilleurs !’», a ainsi raconté le nouveau sélectionneur Christian N’Sengi-Biembe. «Pourquoi ? Parce que jeudi, ils ont tout donné en Algérie et dimanche soir, en France, ils ont, lors de la 2ème mi-temps mis la pression à une équipe rodée, jouant ensemble depuis 5 ans, qui (…) n’a plus trouvé d’occasions comme ils ont pu en avoir durant la 1ère mi-temps. Nous avons manqué de réalisme dans la concrétisation de nos occasions. Mais l’objectif de pouvoir faire évoluer l’équipe et surtout démontrer le talent et cet esprit, cette foi Léopards, est atteint.»

Difficile encore de dresser clairement un onze type, mais le technicien a réussi une première alchimie intéressante en recourant à d’ex-cadres écartés avant la CAN 2019 (Neeskens Kebano, Gaël Kakuta), des jeunes prometteurs (Jackson Muleka et Samuel Moutoussamy) et quelques locaux comme le défenseur central Ava Dongo Luete. En sachant qu’un garçon comme Giannelli Imbula, diminué et qui n’a pas encore eu l’occasion de fêter sa première cape, va encore renforcer ce groupe. De quoi laisser présager un RDC-Gabon prometteur !