Ces dernières heures, plusieurs rumeurs se sont répandues sur les réseaux sociaux en évoquant un possible nouveau retrait de l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun (9 janvier-6 février 2022).

Sur Twitter, le président de la Fédération camerounaise (Fecafoot), Seidou Mbombo Njoya, a tenu à prendre la parole pour mettre un terme aux spéculations. «Notre pays abritera la Coupe d’Afrique des Nations dès janvier 2022. La Fecafoot est mobilisée aux côtés de l’Etat pour faire de cette fête du football, une grande première en Afrique ainsi que le souhaite Patrice Motsepe (président de la CAF, ndlr)», a clarifié le dirigeant.

Dans le même temps, la Fédération algérienne (FAF) a démenti les propos prêtés à son président Amara Charaf-Eddine qui se serait déjà positionné en cas de retrait de la compétition au Cameroun. Le dirigeant a tenu «à apporter des précisions au sujet des déclarations qu’il a tenues ce mardi 8 juin 2021 en marge de l’AGE du COA relatives à la CAN TOTAL Cameroun 2021 et qui ont été sorties de leur contexte. En effet, le Président de la FAF n’a à aucun moment déclaré que l’Algérie allait remplacer le Cameroun en cas de retrait de ce pays pour organiser cette compétition à l’échéance retenue. L’organisation d’une Coupe d’Afrique des nations se fera en concertation avec les pouvoirs publics qui auront à prendre une telle décision lorsque toutes les conditions seront réunies pour accueillir et réussir une épreuve d’une grande envergure», a rectifié l’instance. Le débat est en partie clos en attendant une éventuelle clarification de la CAF qui mettrait définitivement fin aux rumeurs.