Eliminée sur le terrain par le Gabon (0-3) dans les qualifications pour la CAN 2021, la RD Congo n’a pas dit son dernier mot et les Léopards ont saisi la Confédération africaine de football (CAF) en accusant le milieu de terrain gabonais Guélor Kanga de falsification d’identité. La Fédération gabonaise (Fegafoot) a contre-attaqué samedi.

Dans un communiqué, l’instance a indiqué avoir transmis à la CAF un «mémoire responsif» qui «apporte toutes les preuves irréfutables et formelles du parcours sportif en club et de l’éligibilité du joueur Guelor Kanga Kaku au sein de la sélection nationale A du Gabon conformément aux dispositions réglementaires de la CAF et du code civil».

Dénonçant des «allégations fallacieuses» et «sans preuves», la Fegafoot a indiqué «avoir foi en la CAF afin de préserver le jeu équitable et le fair-play d’une qualification du Gabon à la CAN 2021 obtenue de manière claire sur le terrain». Un dossier brûlant pour l’instance panafricaine !

Le communiqué de la Fegafoot

Image