Sénégal

A quelques heures de la finale de la CAN 2021 ce dimanche contre l’Egypte, si les supporters du Sénégal cherchent une bonne raison pour se convaincre que leur pays va enfin grimper sur le toit de l’Afrique après les échecs de 2002 et 2019, ils peuvent la trouver du côté de l’ambiance qui règne au sein du groupe d’Aliou Cissé.

Malgré la préparation perturbée par le Covid-19 qui a débouché sur un groupe scindé en deux, avec une partie des joueurs présents au Cameroun et les cas positifs restés à Dakar et arrivés au fil de la phase de groupes, les Lions font preuve d’une unité à toute épreuve. «L'atmosphère est très bonne. Honnêtement, je n'ai jamais vu un groupe comme ça», jurait le défenseur polyvalent du PSG, Abdou Diallo, au micro de beIN Sports après la demi-finale contre le Burkina Faso (3-1). «Cela fait quelques années que je suis professionnel et c'est le meilleur groupe que j'aie connu. On est comme une famille et on espère décrocher quelque chose ensemble, ce serait beau de terminer en beauté.»

Un constat confirmé par Cissé himself. «J'ai un groupe extraordinaire, formidable. Ça fait six ans que je travaille avec cette équipe et c'est la première fois, en termes de mentalité et d'état d'esprit, que j'ai un groupe comme ça. Vous le voyez sur les buts, les gars qui sont sur le banc se lèvent comme un seul homme pour venir sur le terrain», a encensé le technicien après la qualification face aux Etalons. Les références à la génération 2002 et les hommages rendus au regretté Papa Bouba Diop par Bamba Dieng et Famara Diédhiou après leur but en disent long aussi sur l'état d'esprit de cet effectif. La notion de groupe, un point commun que l’on retrouve souvent chez les vainqueurs des grandes compétitions…