Amine Harit, Maroc

Remanié, le Maroc n’a pas brillé mais il a assuré l’essentiel en enchaînant une deuxième victoire consécutive dans les éliminatoires de la CAN 2023 ce lundi face au Liberia (2-0) qui le «recevait» à Casablanca.

Sans des cadres comme Aguerd, Masina, Sofyan Amrabat, Boufal, Louza ou encore Chair, tous absents ou sur le banc au coup d’envoi, les Lions de l’Atlas ont affiché un bien triste visage et cruellement manqué d’imagination, de mouvement et de vitesse pour déstabiliser un bloc adverse bien en place. Pas grand-chose à signaler en première période si ce n’est un coup franc de Saiss qui passait juste au-dessus avant la mi-temps. En face, les Lone Stars se montraient inoffensifs. Parfois abusifs depuis la nomination de Vahid Halilhodzic, les sifflets qui se faisaient entendre dans les gradins n’étaient pas volés cette fois tant les supporters marocains venaient d’assister à un triste spectacle…

Cette partie basculait au retour des vestiaires lorsqu’Harit débordait côté gauche avant d’être déséquilibré par Sanoh, fraîchement entré en jeu. L’arbitre sifflait un penalty que Fajr se chargeait de transformer (0-1, 56e). Dans la foulée, sur un contre initié par le local Jabrane, Fajr puis Ounahi faisaient parler leur technique pour glisser le cuir à En-Nesyri qui doublait la mise (0-2, 58e). Après ces 93 secondes de «folie», la partie reprenait son tout petit rythme. Pas de quoi faire lever les foules mais l'essentiel est là puisque le Maroc possède déjà 6 points d’avance en tête de ce groupe K qui ne comprend que 3 équipes en raison de la suspension du Zimbabwe. A mi-parcours, les Lions de l’Atlas ont déjà fait un pas important vers la qualification et peuvent désormais se tourner pleinement vers la Coupe du monde 2022.

Le résumé de Liberia-Maroc en vidéo

Les compos de Liberia-Maroc

287978232 1919232848262348 1180219500424476036 n