Alors que les éliminatoires de la CAN 2023 débutent ce mercredi, coup de théâtre en provenance de la Confédération africaine de football (CAF) ! Le jury d’appel de l’instance panafricaine vient en effet d’annoncer que le recours déposé par Sao Tomé-et-Principe a été accepté et que la disqualification de la sélection insulaire est par conséquent annulée !

Celle-ci avait gagné sa qualification sur le terrain contre l’Île Maurice lors du tour préliminaire (1-0, 3-3) avant d’être sanctionnée par la commission de discipline de la CAF pour avoir aligné un joueur qui n’aurait pas présenté son résultat de test PCR avant la rencontre. Mais le jury d’appel a finalement estimé que ni le code disciplinaire de la CAF ni son protocole Covid ne prévoient de sanction pour un test PCR manquant.

Douche froid pour l’Île Maurice

Par conséquent «l'appel de la Fédération de football de São Tomé et Príncipe est considéré comme recevable en la forme» et «il est fait droit à l'appel de la Fédération de football de São Tomé-et-Príncipe et la décision du Jury disciplinaire de la CAF est annulée dans son intégralité», a indiqué la CAF.

La désillusion est immense pour l’Île Maurice, qui s’apprêtait à affronter la Guinée Bissau le 9 juin puis le Nigeria le 13 juin. C’est finalement São Tomé-et-Príncipe qui défiera ces deux adversaires (plus la Sierra Leone) dans le groupe A des éliminatoires. L’Île Maurice a 10 jours pour saisir le Tribunal Arbitral du Sport.