Mercredi, le président de la Fédération nigériane de football (NFF), Amaju Pinnick, a fait du bruit en affirmant que son pays postule à une co-organisation de la CAN 2025 avec le Bénin, sous-entendant que la compétition devrait être retirée à la Guinée. Pourtant membre du comité exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF), le dirigeant est-il allé trop vite en besogne ? En tout cas, du côté de l’instance panafricaine, toute idée de retirer l’organisation de la compétition à la Guinée est réfutée.

«Le pays hôte du tournoi de 2025 reste la Guinée et cela n’a pas changé», a assuré un haut responsable de la CAF, cité par la BBC. «Nous n’avons pas discuté d’un remplacement et nous n’avons pas reçu de communication de la Guinée sur l’impossibilité d’organiser le tournoi. En ce moment, tout est sur la bonne voie pour que la Guinée accueille le tournoi et il n’y a aucune raison de suggérer le contraire.» De quoi calmer le jeu pour l’instant…