Déçu par le refus de la Guinée, qui a fermé la porte à une co-organisation de la CAN 2025, le Sénégal lorgne sur la CAN 2023, édition qui doit normalement revenir à la Côte d’Ivoire mais pour laquelle de multiples interrogations demeurent.


Désireux d’accueillir une CAN rapidement, le Sénégal a récemment soumis à son voisin guinéen, pays-hôte de l’édition 2025, l’idée d’une co-organisation de la compétition cette année-là. Mais mercredi, le ministre guinéen des Sports, Bantama Sow, a totalement exclu cette hypothèse en déclarant notamment : « Il n’y a pas de co-organisation, 2025 sera la Guinée… ou la Guinée« . Ces propos ont forcément été accueillis plutôt froidement côté sénégalais, comme l’a fait savoir le ministre des Sports sénégalais, Matar Bâ.

« J’ai été surpris qu’une voix officielle rejette une collaboration pour organiser une Coupe d’Afrique« , a lancé l’homme politique sur les ondes de RFI. « Car ce sont deux présidents de fédération (Augustin Senghor et son homologue guinéen Antonio Souaré, ndlr) qui ont émis cette idée de co-organisation. Cette idée n’a jamais été formelle, ni officielle.  »

Matar Bâ : « Même avant 2027, si on a une opportunité, on est partant« 

Malgré ce refus, le Sénégal ne perd pas espoir d’organiser prochainement sa première CAN depuis 1992. Soit en briguant l’édition 2027 (la première qui n’a pas encore été attribuée), soit en se tenant prêt par exemple en cas de refus de la Côte d’Ivoire d’organiser l’édition 2023, source de conflit entre la CAF et des Eléphants qui devaient initialement abriter l’édition 2021, finalement réattribuée au Cameroun.

« Même avant 2027, si on a une opportunité, on est partant. On a toujours dit qu’en 2023, on serait prêt« , a ajouté Matar Bâ. « Avec la manière d’organiser les CAN, il y a eu des désistements (de pays-hôtes, ndlr). Donc, on ne sait jamais ce qu’il va se passer. Le Sénégal a toujours joué un rôle de sapeur-pompier, pour aider l’Afrique« . Le message est passé et a priori on en saura plus dans les prochains jours puisque le président de la CAF, Ahmad, est attendu lundi à Abidjan pour négocier avec les Ivoiriens concernant la CAN 2023.