Encore jamais sacrés dans la compétition, le Mali et le Sénégal s’affrontent ce dimanche à Niamey en finale de la CAN des moins de 20 ans (15h30 GMT). Le vainqueur sera quoi qu’il arrive inédit alors que les Lionceaux restent sur deux défaites consécutives en finale.

Mise à jour, 17/02, 19h30 Paris : ce match a eu lieu, découvrez le résultat en cliquant ici.

Deux voisins pour une couronne. C’est ainsi qu’on pourrait résumer l’enjeu de la finale de la CAN des moins de 20 ans qui opposera le Mali au Sénégal ce dimanche (15h30 GMT) à Niamey au Niger. Une chose est sûre : quel que soit le vainqueur, celui-ci sera inédit, puisqu’aucune des deux sélections n’a encore inscrit son nom au palmarès.

Sur le papier, le Sénégal partira favori. D’abord parce que les Lionceaux ont impressionné et tout écrasé durant ce tournoi (4 victoires, 10 buts marqués et 1 seul encaissé). Ensuite, parce qu’ils ont déjà vaincu leur voisin à deux reprises récemment (2-0 lors du premier match de poules le 3 février mais aussi 2-0 en décembre dernier lors du tournoi U20 de l’UFOA B). Enfin, parce que, comme l’a fait remarquer le sélectionneur sénégalais Youssouph Dabo, ses poulains aborderont le match plus frais, eux qui ont écarté l’Afrique du Sud (1-0) en 90 minutes en demi-finale, pendant que les Maliens devaient recourir à la prolongation puis aux tirs au but pour se défaire du Nigeria (1-1, 4-3 tab).

Le Sénégal pour briser la malédiction

Est-ce que cela signifie pour autant que le sacre tend les bras au Sénégal ? Pas tout à fait… Et pour cause, les Lionceaux restent sur deux échecs consécutifs en finale : en 2015 à domicile contre le Nigeria puis en 2017 contre la Zambie. D’où une certaine barrière psychologique à briser. « La maîtrise des émotions sera la clé du match par ce qu’il se passera beaucoup de choses avant le match, pendant le match et après le match« , a prévenu Dabo. Déjà présent lors de la précédente épopée en 2017, son milieu de terrain et capitaine Ousseynou Cavin Diagne en sait quelque chose…

En face, le Mali se tient prêt à profiter de la moindre faille pour surprendre à nouveau après sa qualification face au Nigeria en demi-finale. A l’image de leur match face aux Flying Eagles, les Aiglons ont souffert pour arriver à ce stade de la compétition où on ne les attendait pas forcément. Et malgré leurs revers passés face au Sénégal, le sélectionneur Mamoutou Kané et sa bande se présenteront en conquérants. « L’équipe est très sereine et nous nous concentrons pour cette finale tant attendue. Une finale, on la joue et on la gagne« , a lancé le technicien. « Nous connaissons bien cette équipe du Sénégal et elle nous connait également bien et nous ne tenons pas compte des résultats précédents puisqu’il s’agit maintenant d’une finale continentale. C’est un match qui va être difficile et ce qui va faire la différence, c’est l’engagement et l’envie. Dans ce sens, je fais confiance en mes joueurs« . Verdict imminent !