CAN U23 : la CAF tranche entre la Guinée et le Nigeria

Visée par une plainte du Nigeria pour une présumée fraude sur l’âge après sa qualification pour la CAN U23, la Guinée vient d’être fixée sur son sort.

Peu après sa victoire sur les Olympic Eagles du Nigeria (2-0) le 28 mars dernier, entérinant la qualification pour la CAN U23 au Maroc, la Guinée s’est retrouvée dans le collimateur de la Fédération nigériane de football (NFF). En effet, l’instance nigériane a déposé un recours auprès de la Confédération africaine de football (CAF) contre le Syli U23 pour avoir aligné un joueur suspecté de dépasser la limite d’âge fixée, en l’occurrence l’attaquant Alsény Soumah (Horoya AC).

La CAF déboute le Nigeria

Après plusieurs semaines, la CAF a enfin tranché. Cette dernière a rejeté la plainte du Nigeria et validé la qualification de la sélection dirigée par Morlaye Cissé. Une décision qui intervient après que la Fédération guinéenne de football (Féguifoot) a démontré l’absence de fraude et désavoué la NFF qui prétendait pourtant disposer de « preuves concrètes de ce qu’elle avance », comme expliqué par le média Foot224. Une sentence qui tranche surtout avec celle prononcée en faveur du Cameroun qui, lui, a vu le Gabon disqualifié après sa réclamation contre les Panthéreaux, pour un motif similaire.

L’équipe de Guinée U23 peut désormais se tourner vers la CAN U23, laquelle se déroule en terre marocaine du 24 juin au 8 juillet 2023. La bande à Alsény Soumah fera son entrée en lice à l’occasion du match d’ouverture face pays organisateur, le Maroc, dans le groupe A. Elle affrontera ensuite successivement le Congo et le Ghana les 27 et 30 juin prochains.

CAN U23 : la CAF tranche entre la Guinée et le Nigeria
Prudence Ahanogbe