CHAN 2022 : éliminée par l’Algérie, la Côte d’Ivoire ne digère pas

Un penalty fatal et une élimination à la 96e minute, au bout du temps additionnel. Après avoir résisté à l’Algérie, pays-hôte du tournoi, pendant presque tout le match, la Côte d’Ivoire a forcément du mal à digérer sa défaite sur le fil (0-1) vendredi en quarts de finale du CHAN 2022.

«Un match difficile sur tous les plans. Beaucoup de regrets dans ce match. On va beaucoup apprendre de cette élimination pour les prochaines éditions. C’est frustrant de perdre de cette manière, on perd sur un détail mais on fera tout pour y remédier à l’avenir», a déploré le sélectionneur des Eléphants locaux, Souhailo Haidara, en conférence de presse. «C'est difficile pour nous de perdre comme ça.»

Le détail auquel le technicien fait référence, c’est le penalty concédé dans les derniers instants, et après recours à la VAR, par Abdoul Aziz Siahoune pour un tacle irrégulier sur Aimen Mahious, qui s’est ensuite fait justice lui-même en le transformant. En colère sur le coup, Haidara n’a toutefois pas voulu charger l’arbitrage à l’issue du match, peut-être après avoir revu les images. Au contraire, l’Ivoirien s’est montré fair-play avec l’Algérie : «L’Algérie est une belle équipe, je pense qu’elle pourra y aller au bout». Rappelons que les deux équipes ont disputé l’essentiel de la partie à dix suite aux expulsions du gardien algérien Alexis Guendouz et du défenseur ivoirien Kouassi Attohoula en première période.

CHAN 2022 : éliminée par l’Algérie, la Côte d’Ivoire ne digère pas
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.