CHAN : vers une réforme majeure du tournoi dès 2024 !

Le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) serait en passe de connaitre une nouvelle réforme à partir de ses prochaines éditions.

Lancé en 2009 par la Confédération africaine de football (CAF), le CHAN réunit chaque deux ans 16 sélections africaines depuis 2011. Les équipes sont constituées uniquement de joueurs évoluant dans un club issu de leur pays. Mais la compétition devrait très prochainement innover.

En effet, à partir de la prochaine édition, en 2024 donc, tout joueur africain évoluant dans n’importe quel club du continent pourra désormais représenter sa nation. C’est ce que révèle nos confrères de Sport News Africa qui précisent que « la décision a été actée au niveau de la CAF », même si elle n’a pas encore été officialisée.

Le flou pour l'édition 2024

En janvier-février dernier, lors de la septième édition en Algérie qui a vu le Sénégal l’emporter en finale face au pays hôte (0-0, 4-5 ap. t.a.b.), le président Patrice Motsepe avait déjà soulevé une réflexion dans ce sens. « Nous allons étudier ce point en Comité exécutif. Cela doit être une évolution pour le CHAN », avait déclaré le dirigeant sud-africain. « L'essentiel est que les joueurs africains soient mis en avant et participent à la compétition. On peut être un joueur algérien, jouer dans un club en Egypte et représenter son pays au CHAN », avait-il expliqué.

Pour rappel, le pays hôte de la prochaine édition en 2024, à savoir le Kenya, n’est toujours que semi-officiel : l’officialisation de la CAF tenant encore les acteurs et observateurs en haleine. Par ailleurs, aucune date n’a été annoncée pour le début des éliminatoires.

CHAN : vers une réforme majeure du tournoi dès 2024 !
Prudence Ahanogbe